Bourse > Actualités > Points de marché > Wall street : Termine à l'équilibre mercredi soir.

Wall street : Termine à l'équilibre mercredi soir.

tradingsat

(CercleFinance.com) - C'est sans tendance que la Bourse de New York a terminé mercredi soir malgré les résultats meilleurs que prévu de la banque JPMorgan, alors que la remontée des prix du pétrole venait quelque peu brider son avance. A la clôture, l'indice Dow Jones termine sur un gain symbolique de 0,06% à 12.270,99 points, tandis que le Nasdaq Composite à forte pondération technologique s'est montré plus optimisme en prenant 0,69% à 2.762,69 points.

'Compte tenu de la capacité de résistance récemment affichée par le marché, on peut éviter de se montrer exagérément prudent sur le court terme', estime un trader.

Reste que le secteur bancaire, fortement pondéré au sein des indices, réagit sans enthousiasme aux résultats trimestriels de JPMorgan.

La banque d'affaires new-yorkaise a dépassé les attentes des analystes sur les trois premiers mois de l'année en dégageant un bénéfice net de 5,6 milliards de dollars, en croissance de 70% par rapport à la période correspondante de l'année dernière.

La valeur n'en a pas moins terminé en baisse de 0,8%, de même que Bank of America (- 1,5%), mais à l'exception d'American Express (+0,2%), accusaient quelques unes des plus fortes baisses de l'indice ce mercredi.

Les valeurs de la défense, comme Lockheed-Martin (- 2,5%), se sont inscrites en baisse alors que l'administration Obama a présenté un projet pluriannuel de réduction du déficit budgétaire.

'JPMorgan a tiré les actions bancaires vers le bas bien que ses résultats comme son chiffre d'affaires aient été meilleurs que prévus', comente un spécialiste qui ajoute que l'affaire du 'foreclosure gate' (des saisies immoblières bancaires opérées dans des conditions douteuses) continue de plomber le secteur, en raison des indemnisations potentielles.

Les valeurs de la défense, comme Lockheed-Martin (- 2,5%), se sont inscrites en baisse alors que l'administration Obama a présenté un projet pluriannuel de réduction du déficit budgétaire.

A noter que l'action Tyco International lâche plus de 0,6% alors que le français Schneider Electric a réfuté les rumeurs de presse selon lesquelles il serait intéressé par le conglomérat industriel. Autre élément à charge, le baril de brut léger repart de l'avant après sa dégringolade des derniers jours et se traite dorénavant à 107,2 dollars (+0,9%).

Pourtant selon l'Agence américaine de l'information sur l'énergie (EIA), les stocks de brut ont augmenté de 1,6 million de barils la semaine passée aux Etats-Unis.

Par ailleurs, les ventes au détail ont augmenté de 0,4% au mois de mars, contre un consensus de +0,5%, en dépit d'une nette hausse des achats d'essence.

Publiés peu après l'ouverture, les stocks des entreprises ont de leur côté augmenté de 0,5% en février 2011, selon le Département du Commerce, alors que les économistes anticipaient une hausse de 0,8%.

'Le Livre Beige de la Fed a signalé que la crise japonaise aurait sans doute un impact sur l'économie américaine, mais aussi que les conditions d'ensemble continuent de progresser, à un rythme modéré mais constant', souligne un analyste.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI