Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Temporisation avant le chiffre révisé du PIB US

Wall Street : Temporisation avant le chiffre révisé du PIB US

tradingsat

(CercleFinance.com) - Wall Street consolide à proximité de ses sommets historiques (le Nasdaq avait inscrit un nouveau zénith de clôture la veille, il ne s'effrite que de -0,17%): les autres indices américains reculent de -0,12% à -0,2% (pour le 'S&P' et le Dow Jones respectivement), comme s'ils faisaient un tout petit pas en arrière pour se donner l'élan nécessaire pour sauter par-dessus les résistances à la première éclaircie.

Cette occasion se présentera t'elle prochainement, faudra t'il des catalyseurs plus puissants que l'OPA à 37Mds$ lancée par le Singapourien Avago sur Broadcom ?

La stagnation du VIX ce soir à 13,30 semble indiquer que les avis sont très partagés, à l'image de la perspective d'une normalisation de la politique monétaire de la FED.

Certains jugent qu'une hausse de taux 'précoce' mettrait fin à un suspens qui nuit à la visibilité dont les marchés ont besoin pour fonctionner sereinement (des taux directeurs à 0,25 ou 50% d'ici fin 2015, cela reste de l'argent quasi gratuit).

D'autres redoutent une hausse de taux avant la toute fin 2015 car les marchés continuent de se comporter comme si le 'bol de punch' monétaire était éternel: le retirer du buffet des réjouissances frustrera beaucoup d'opérateurs et viendra rapidement l'heure de la 'gueule de bois'.

Le suspens concernant le dossier grec obscurcit également l'horizon, même si les experts se succèdent pour démontrer qu'un 'grexit' n'impacterait pas dangereusement Wall Street.

La Grèce, c'est l'équivalent économique d'un état de moyenne importance aux USA... et l'Europe ne s'infligera certainement pas un défaut désordonné 'à la Lehman' avec Athènes.

Les chiffres du jour n'ont ni soutenu ni plombé la tendance: un petit repli a répondu à la publication d'une hausse de +3,4% des promesses de vente de logements neufs par la NAR (Fédération nationale des agents immobiliers US) car ce chiffre était plus robuste que les +0,9% attendus.

Ce score du mois d'avril contrebalance le recul de -3,3% annoncé pour mars et les ventes augmentent de +14% en rythme annuel.

L'autre chiffre du jour a suscité peu de réactions: le Département du Travail US a dénombré 282.000 nouveaux inscrits aux allocations chômage la semaine dernière, en hausse de 7.000 par rapport à la précédente, alors que le consensus prévoyait une baisse vers 270.000.

Malgré ces chiffres plutôt solides, le Dollar s'est légèrement replié (-0,4%) vers 1,0940/E, sans incidence positive sur la tendance des actions ce jeudi.

Le S&P500 n'a terminé dans le rouge qu'à cause des parapétrolières, victimes d'une chute collective de -2% en moyenne (Chesapeake -4,6%, QEP et Range Resource -3,1%, Transocean et Apache -1,6%).

Parmi les titres les plus travaillés ce jeudi, on retrouvait naturellement Broadcom (-1,6% avec 21 millions de titres) et son acheteur Avago (+0,6%).

Peu d'écarts spectaculaires par ailleurs: côté hausses Seagate prenait +1,9%, tout comme eBay, Garmin +1,7%, Tesla +1,6%, Nvidia +1,4%. Côté replis, on notait Tripadvisors -2,2%, Amgen et Altera -1,9%, Salesforce et Autodesk -1,7%, Intuitive Surgical et Paccar -1,6%.

A noter demain la publication du PIB révisé du 1er trimestre: il pourrait afficher un score négatif mais la plupart des experts soulignent qu'il y eu trop de biais (grèves, intempéries, hausse du $) pour pouvoir y déceler une vraie tendance.

Le PMI de Chicago en revanche pourrait fournir une indication plus pertinente sur l'état actuel de l'économie US à un mois de l'achèvement du 2ème trimestre.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI