Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Wall Street : Succombe au double effet Tillerson et Broadcom

mardi 13 mars 2018 à 21h57
BFM Bourse

(CercleFinance.com) - (CercleFinance.com) -A Wall Street, les turbulences politiques ont fini par avoir raison des velléités haussières affichés depuis 6 à 7 séances, avec le Nasdaq comme fer de lance, dans le sillage des 'GAFA' qui continuent de jouer les 'grands attracteurs'.

Le Dow Jones perd -0,68% à 25.007, le S&P500 lâche 0,65 vers 2.765.
Après avoir inscrit un nouveau zénith au-delà de 7.620Pts, le Nasdaq rechute de -1%, vers 7.510.
Le Nasdaq a également mal perçu blocage du rachat de Qualcomm (-5%) par le Singapourien Broadcom (ex-Avago) par Donald Trump, ce qui envoie un mauvais signal au marché, même si le prétexte de 'préservation de la sécurité nationale' semble recevable.
On apprend ce soir que DonalD Trump réfléchit à de nouvelles sanctions douanières visant 60Mds$ de biens importés de Chine.

LMais le principal élément perturbateur, ce fut le limogeage du chef de la diplomatie américaine, Rex Tillerson (et de l'un de ses bras droit) par D.Trump, au motif de divergences sur l'accord nucléaire iranien conclu par les Etats Unis, la Russie et de nombreux pays européens.

Donald Trump a nommé à sa place Mike Pompeo, le patron de la CIA : c'est un partisan de la ligne dure et de la non-coopération avec l'Iran, parfaitement aligné sur l'approche néoconservatrice que défendait également Hillary Clinton, et qui est également celle des alliés israéliens et saoudiens (tous ont Téhéran dans le collimateur).

Cette séance aurait pu être bien tranquille, la tendance haussière en vigueur depuis le 1er mars aurait pu se poursuivre sans fausse note alors que le 'CPI' s'est avéré conforme aux attentes.
Le Département du Travail a fait état -comme attendu- d'une progression de 0,2% de l'indice des prix à la consommation (CPI) des Etats-Unis en rythme séquentiel le mois dernier, après une augmentation de 0,5% en janvier (soit +2,2% contre +2,1% en rythme annuel en janvier).
En excluant les prix habituellement volatils de l'énergie et des produits alimentaires, l'inflation sous-jacente américaine s'est établie à +0,2% le mois dernier, conformément aux attentes (après +0,3% en estimation initiale, soit +1,8% en rythme annuel, ce taux restant inchangé).

Les marchés obligataires ont enregistré une légère embellie (-3Pts de base sur le '10 ans' à 2,865%) dont les marchés boursiers n'ont pu profiter que quelques secondes avant de rechuter dans le sillage de nouvelles turbulences politiques qui semblent annoncer une inflexion majeure de la diplomatie américaine.

Le Nasdaq a cédé plus 100Pts par rapport à ses records du jour dans le sillage d'Alexion -4,7%, Expedia -4,3%, Mattel -3,3%, Baidu -2,8%, eBay -2,5%, Microsoft -2,4%, Alphabet -2,3%, Akamai et Microchip -2,2% Netflix -1,7%, Comcast -1,4%,

A noter également la rechute de General Electric -4,4%, AMEX -2,4%, Goldman Sachs -1,8%.

Parmi les quelques rescapés, on remarquait Xerox +5,6%, Allergan +3%, Fedex +1,7%, Biogen +1,2%.

Copyright (c) 2018 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+288.90 % vs -1.24 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat