Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Wall Street : Soutenu par $ en repli et des biotechs en feu

Wall Street : Soutenu par $ en repli et des biotechs en feu

tradingsat

(CercleFinance.com) - Séance des '4 sorcières' positive à Wall Street mais il n'y a pas eu ce grain de folie qui a embrasé Milan (+1,6%) ou Madrid (+3%)... et quelques dégagements ont même amputé les gains au cours du dernier quart d'heure.

Le Dow Jones se contente de +0,94% (contre +1,3% vers 19H30), le S&P' prend +0,9% (+1,5% hebdo) et le Nasdaq +0,67% à 5.026 (+3,2% hebdo).

Le Nasdaq réalise un 'carton plein' de 5 séances de hausse sur 5 et s'est offert l'inscription d'un nouveau record annuel à 5.046, mais aussi et surtout son second meilleur score de clôture de l'histoire après les 5.048Pts du 10 mars 2000. Le bilan semestriel ressort supérieur à 6%, dans le sillage d'Apple (qui intègrera lundi le Dow Jones) puis des 'biotechs' qui affichent des niveaux de valorisation stratosphériques.

Le titre Biogen a littéralement explosé de +9,7% sur l'espoir de résultats positifs concernant la mise au point un traitement anti-Alzheimer.

La tradition de la 'hausse du vendredi' a donc été respectée, ainsi que le coup de pouce des '4 sorcières', sans oublier le coup de chapeau aux propos 'dovish' de Janet Yellen (les indices US montent dans 90% des cas après les sommets de la FED depuis 6 ans).

Mais Janet Yellen semble tellement préoccupée de complaire à Wall Street qu'on croirait ses interventions dictées par les marchés... à tel point qu'elle a carrément repris la phrase qui circulait entre traders 'la disparition du mot patience ne signifie pas impatience'.

Sinon, les performances récentes des actions ne sauraient être dictées par les signaux économiques en provenance des Etats Unis, ni par le relèvement des anticipations bénéficiaires, ni par des gains de productivité en Europe (les bénéfices sont juste dopés par l'effet Euro faible).

Les 'flux' de l'argent sorti de nulle part, si ce n'est des multiples 'QE' des banques centrales constituent l'alpha et l'oméga des marchés: plus rien d'autre ne compte.

Les propos de la FED ont affaibli le Dollar (qui flirte avec les 1,08/E) et soulagé le marché obligataire: le rendement des T-Bonds a reflué vers ses meilleurs niveaux de mercredi soir (à 1,92% contre 1,98% jeudi soir).

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...