Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Sort du rouge in extremis,avec 'QE' de la BCE

Wall Street : Sort du rouge in extremis,avec 'QE' de la BCE

tradingsat

(CercleFinance.com) - Wall Street a passé 90% de la séance dans le rouge, plombé par une lourde rechute du pétrole sur le NYMEX... mais la perspective -imminente- de l'enclenchement d'un 'QE' à l'initiative de la BCE dès ce jeudi a dissipé tous les nuages conjoncturels (comme par exemple l'abaissement de 0,3% des perspectives de croissance mondiale en 2015 et 2016 par le FMI).
Le Dow Jones est ressorti in extremis du rouge: il grappille au final 0,02%, le S&P-500 +0,18% et le Nasdaq Composite +0,45% à 4.655.

Wall Street a été naturellement sensible aux commentaires des économistes du FMI qui plaident pour un maintien de politiques monétaires accommodantes.
Certains analystes commencent à envisager que la FED pourrait différer la 'normalisation' de ses taux d'intérêt réels: la chute abyssale des cours du pétrole entretient le risque déflationniste et repousse toute perspective de dérapage des prix dans un avenir prévisible (les marchés de taux anticipent une inflation nulle durant 5 ans, le rendement des dettes souveraines à '5 ans' allemand ou japonais est en effet passé en territoire négatif ces derniers jours).

Le début de la séance de mardi a été marqué par une nouvelle chute des parapétrolières mais des rachats à bon compte ont contrebalancé les pertes initiales.
Les principaux bénéficiaires ont été Halliburton (+1,8%) et sa filiale Baker Hughes (+1,25%) qui vient d'annoncer 7.000 suppressions d'emplois.

Côté replis, Johnson & Johnson (-2,65%) a été victime de l'annonce d'un chiffre d'affaires inférieur aux attentes (lanterne rouge du Dow Jones).

Morgan Stanley dont les résultats ont également déçu s'en tire mieux avec -0,4%: la division banque d'affaires a subi une chute de -81% de ses revenus concernant les activités de trading sur produits obligataire, devises et de matières premières.

Peu après la clôture, IMB a publié un bénéfice net en baisse de -27% à 12Mds$ sur l'ensemble de l'année 2014, et de -11% à 5,5Mds$ au T4 (mais c'est 'mieux que prévu')... en revanche le chiffre d'affaire recule globalement de -12% sur 2014 (11ème trimestre de repli) et cela constitue une nouvelle déception, sanctionnée par un recul de -2,3% du titre en transactions 'hors séance'.

AMD (Advanced Micro Devices) déçoit également les analystes avec une baisse de -15% de ses ventes anticipées au 1er trimestre 2015 (par rapport au T4)... mais le titre a fini par se redresser de +1% en échanges électroniques.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI