Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Résiste à la dégradation du marché obligataire

Wall Street : Résiste à la dégradation du marché obligataire

tradingsat

(CercleFinance.com) - Wall Street a terminé la séance sur une hausse poussive mais il semble évident que le marché a été soutenu jusqu'au bout pour éviter qu'il ne glisse lentement vers la zone rouge faute de consistance du courant acheteur.
La nette dégradation du marché obligataire en fin de séance avec des T-Bonds dont le rendement s'est retendu de 2,10% vers 2,14% (+2Pts de base) aurait pu justifier une clôture négative.

L'indice Dow Jones grappille +0,26%, le S&P-500 +0,29% (après avoir ricoché sous 2.121Pts) et le Nasdaq Composite +0,23% (à 5.017).

Difficile de distinguer un secteur vedette ce lundi mais les valeurs financières ont été plutôt soutenues après la publication des trimestriels de Berkshire Hathaway (+1,6%) ressortis en hausse de 10% (un score conforme aux attentes... mais il y a rarement des surprises avec le fonds de Warren Buffet).
Le 'sage d'Omaha' salue la générosité d'IBM en terme de dividende (il en est devenu le plus gros actionnaire en se renforçant en début d'année) et juge les 'buybacks' positifs pour l'actionnaire; il se montre en revanche un peu inquiet sur les niveaux de valorisation actuels des actions si jamais les taux ne devaient pas demeurer aussi bas qu'actuellement (le seul moyen de justifier la soutenabilité des PER en 2015).

L'une des infos les plus commentées du jour fut le passage de témoin entre John Chambers, le CEO de Cisco en place depuis 1995 et Chuck Robbins en tant que président exécutif.
Mais Cisco termine quasi inchangé, en hausse de +0,15%.

Peu de chiffres à se mettre sous la dent ce lundi mais les commandes à l'industrie ont rebondi de 2,4% aux Etats-Unis en mars, après -0,1% en février alors que le consensus tablait sur une hausse de 2,1%: cet écart résulte d'une forte hausse des commandes dans le secteur des 'transports' avec +4,4%.

Le point d'orgue de la semaine coïncidera avec la publication des statistiques de l'emploi et du chômage vendredi.
Les économistes espèrent +213.000 créations d'emplois après le piètre score de 126.000 compilé en mars (une forte révision en hausse du chiffre initial pourrait avoir des conséquences négatives en renforçant le risque d'une hausse de taux de la FED d'ici l'automne).

Parmi les titres les plus travaillés, il y avait McDonald's: le titre a perdu 1,7% alors que le plan de réorganisation dévoilé ce lundi n'a pas été jugé pleinement convainquant. 'Mac'Do' envisage de porter le pourcentage de restaurants franchisés de 81% à 90% d'ici 2018.

Il y eu peu d'écarts spectaculaires, ni dans un sens, ni dans l'autre: la hausse l'a emporté avec Cognizant +6,15%, Tesla +2%, Staples +1,3%, Amgen +1,1%,
Les trimestriels continuent de tomber mais les opérateurs restent très attentifs aux opérations financières et annonces de rachats de titres.



Ces données sont les premières d'une semaine chargée sur le front des statistiques, avec notamment les indices PMI des services en Europe, mercredi, puis les chiffres du chômage aux Etats-Unis, vendredi.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI