Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Wall street repli ordonné et limité, le baril revient à 105$

Marché : Wall street repli ordonné et limité, le baril revient à 105$

tradingsat

(CercleFinance.com) - Wall Street limite la casse: le Dow Jones ne cède guère plus de 0,65%, le 'S&P' recule de -0,83% dans le sillage des 'technos' avec un Nasdaq qui chute de -1,4%. A la mi-séance, le Nasdaq affichait jusqu'à -2%, le S&P500 -1,3%... ce qui lui permet de conserver une marge de sécurité d'environ 0,8% avant de menacer la palier de soutien graphique des 1.300Pts.

Assez paradoxalement, le 'pullback' du pétrole sous ses sommets du jour (le WTI revenant de 107$ vers 105$) semble avoir déclenché une consolidation des indices boursiers US qui avaient assez étrangement rouvert en hausse. C'est le Nasdaq qui a perdu pied le premier à Wall Street: il avait ouvert en hausse de +0,2% (tutoyant les 2.800Pts), il affichait -1,5% deux heures plus tard avec 90% de titres en repli (la situation était identique à la clôture). Les principaux dégaments ont affecté Yahoo (-2,1%), RIM (-2,4%), Flextronics (-2,75%), Brodacom (-3,1%), Applied Materials (-4,6%), Micron (-5,25%). A signaler tout de même une heureuse exception avec le spectaculaire rebond de +9% du fabricant de disques durs Seagate (Western Digital a racheté pour 3,4Mds$ la filiale de disques durs du japonais Hitachi). En seconde position, Starbucks ne gagnait que +1,45% et Expedia +1%.

Cette journée a été marquée par le déroulement de combats de plus en plus violents en Libye, ce qui repousse chaque jour davantage la perspective d'un retour à la normale des exportations pétrolières.

Alors que le Dollar reste faible face à l'Euro, les taux longs continuent de se tendre aux Etats Unis: le '10 ans' atteint les 3,5% et le '30 ans' à 4,61% (contre 4,60% vendredi).

Richard Fisher (un des membres votants de la FED) a déclaré ce lundi qu'il serait favorable à une suspension anticipé du 'QE-2' (mais il ne votera pas contre sa prolongation le 15 mars prochain) et opposé à la mise en place d'un 'QE-3'. Pendant ce temps, le refinancement des milliers de municipalités en situation de quasi faillite semble de plus en plus problématique, même avec tout l'argent injecté par la FED depuis 2 ans.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI