Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Repli contenu avant la séance des '3 sorcières'

Wall Street : Repli contenu avant la séance des '3 sorcières'

tradingsat

(CercleFinance.com) - Wall Street s'apprêtait à terminer la séance avec tous les indices US dans le rouge (vers 21H55) mais pas de ça à la veille de la séance des '3 sorcières': un bon coup de robot et le S&P-500 a réduit de moitié ses pertes en une poignée de minutes à -0,14%.

Le Dow Jones est remonté de -0,55% à -0,39% et le Nasdaq est repassé de -0,1% à +0,1% (nouveau record de clôture depuis 12 ans), enfin le Russel-2000 qui était tout juste stable en termine à +0,15% à 1.173Pts... nouveau record historique absolu en clôture.

Les prises de profit ont été à peine plus appuyées qu'en Europe quelques heures auparavant et le Nasdaq-100 parvient à repasser positif de +0,08% malgré le plongeon de -28,5% de Best Buy (le 'Darty' américain, fortement concurrencé par Amazon qui sacrifie ses marges pour accroître sa part de marché).

Le Nasdaq a été clairement maintenu à flot par les 'biotechs': Gilead +3,35%, Celgene +2,25%, Alexion +2%, Celgene +1,4%, Regeneron +1%. A noter la nouvelle hausse de Tesla avec +4,2% après +17% la veille.

Le point d'orgue de cette journée, c'était la publication des résultats du troisième trimestre d'Intel: c'est une petite déception (sanctionné par un repli immédiat de -3% hors séance à 25,75$) puisque le bénéfice par titre manque pour un tout petit 'Cent' le consensus de 51Cts; en revanche le chiffre d'affaire ressort à 13,83Mds$ contre 13,72 attendu et la marge reste très confortable à 62% (tant que c'est supérieur à 60%, les analystes sont satisfaits).

American Express et Capital One ratent également le consensus et chutent ce soir de -2% en transaction électronique.

Quelques heures auparavant, Goldman Sachs (-2% en clôture) avait publié des résultats en baisse de -21% pour son quatrième trimestre, mais ses performances dépassent malgré tout largement les attentes du consensus, malgré des pertes sur l'activité ' produits de taux ' (fixes majoritairement).

A l'inverse, les résultats de Citigroup ont augmenté mais ont déçu les attentes avec un profit de 0,82$ au lieu de 0,96$ attendu (le titre a chuté de -4,35%).
Pour mémoire le BPA du quatrième trimestre 2012 atteignait 0,38 dollar, il avait été affecté par de lourdes provisions pour restructuration (l'allègement symétrique des provisions pour créances douteuses fait mécaniquement bondir les profits).

Plus symptomatique, le chiffre d'affaire global est en recul à 17,8 milliards de dollars sur le trimestre écoulé, contre 17,9 milliards de dollars un an plus tôt.

Les opérateurs se sont montrés peu réactifs aux inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage (en repli de -2.000 à 326.000) ainsi qu'à la hausse plus forte que prévu de l'indice des prix aux Etats Unis pour décembre: la progression est de +0,3% contre une anticipation de +0,1%.

L'indice de la Fed de Philadelphie pour janvier enregistre une remontée vers 9,4 contre 8,7 attendu.

L'indice de confiance 'NAHB' (constructeurs de maisons individuelles) recule de façon inattendue de 57 vers 56 en janvier alors que les économistes anticipaient un retracement du record historique des 58 d'août 2005.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI