Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Wall Street : Plombé par la Grèce et les statistiques

Wall Street : Plombé par la Grèce et les statistiques

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les indices actions américains ont ouvert en repli ce vendredi, face à l'enlisement des discussions sur la dette grecque et à des statistiques qui tendent à conforter l'hypothèse d'une hausse de taux par la Fed dès cet automne.

Après un peu plus d'une heure d'échanges, le Dow Jones abandonne 0,8% à 17.900 points, le S&P 500 lâche 0,7% à 2.094 points, tandis que le Nasdaq Composite recule d'autant à 5.047 points.

Les opérateurs américains se montrent préoccupés par la situation sur le vieux continent, où le FMI et l'UE haussent le ton à l'égard d'Athènes dans les négociations sur le refinancement de la Grèce.

'Comme beaucoup commencent à craindre le pire concernant la Grèce, il serait tout à fait compréhensible que l'on passe la séance dans une certaine morosité', prévenait ce matin un professionnel des marchés basé à Londres.

Ce dernier ajoutait que l'indice 'UMich' pouvait 'apporter des clés supplémentaires à propos du calendrier de la hausse inévitable des taux de la Fed' - étant entendu qu'un bon chiffre est de nature à encourager cette normalisation de la politique monétaire.

Or, cet indice du sentiment des consommateurs américains a gagné 3,9 points à 94,6 points en estimation initiale, alors que le consensus ne l'attendait qu'en augmentation de seulement 0,5 point autour de 91,2 points.

Parus un peu plus tôt, les prix à la production pour la demande finale ont augmenté de 0,5% le mois dernier, là où les économistes anticipaient en moyenne une hausse de l'ordre de 0,4%. Hors composantes volatiles, l'indice a toutefois diminué de 0,1%.

Dans l'actualité des valeurs, Twitter gagne 1%, après l'annonce de la démission du directeur général Dick Costolo, démission qui prendra effet le 1er juillet. Il sera remplacé à titre intérimaire par Jack Dorsey, co-fondateur du site de microblogging.

FedEx ne cède que 0,5% bien que le groupe de messagerie et de logistique ait annoncé une charge avant impôt - mais sans décaissement de trésorerie - estimée à 2,2 milliards de dollars, en raison d'un changement de méthode comptable.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...