Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Plombé par la Grèce et les statistiques

Wall Street : Plombé par la Grèce et les statistiques

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les indices actions américains ont ouvert en repli ce vendredi, face à l'enlisement des discussions sur la dette grecque et à des statistiques qui tendent à conforter l'hypothèse d'une hausse de taux par la Fed dès cet automne.

Après un peu plus d'une heure d'échanges, le Dow Jones abandonne 0,8% à 17.900 points, le S&P 500 lâche 0,7% à 2.094 points, tandis que le Nasdaq Composite recule d'autant à 5.047 points.

Les opérateurs américains se montrent préoccupés par la situation sur le vieux continent, où le FMI et l'UE haussent le ton à l'égard d'Athènes dans les négociations sur le refinancement de la Grèce.

'Comme beaucoup commencent à craindre le pire concernant la Grèce, il serait tout à fait compréhensible que l'on passe la séance dans une certaine morosité', prévenait ce matin un professionnel des marchés basé à Londres.

Ce dernier ajoutait que l'indice 'UMich' pouvait 'apporter des clés supplémentaires à propos du calendrier de la hausse inévitable des taux de la Fed' - étant entendu qu'un bon chiffre est de nature à encourager cette normalisation de la politique monétaire.

Or, cet indice du sentiment des consommateurs américains a gagné 3,9 points à 94,6 points en estimation initiale, alors que le consensus ne l'attendait qu'en augmentation de seulement 0,5 point autour de 91,2 points.

Parus un peu plus tôt, les prix à la production pour la demande finale ont augmenté de 0,5% le mois dernier, là où les économistes anticipaient en moyenne une hausse de l'ordre de 0,4%. Hors composantes volatiles, l'indice a toutefois diminué de 0,1%.

Dans l'actualité des valeurs, Twitter gagne 1%, après l'annonce de la démission du directeur général Dick Costolo, démission qui prendra effet le 1er juillet. Il sera remplacé à titre intérimaire par Jack Dorsey, co-fondateur du site de microblogging.

FedEx ne cède que 0,5% bien que le groupe de messagerie et de logistique ait annoncé une charge avant impôt - mais sans décaissement de trésorerie - estimée à 2,2 milliards de dollars, en raison d'un changement de méthode comptable.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI