Bourse > Actualités > Points de marché > Wall street : Pertes en vue à wall street dans un contexte de crise budgétaire

Wall street : Pertes en vue à wall street dans un contexte de crise budgétaire

Wall street : pertes en vue à wall street dans un contexte de crise budgétaireWall street : pertes en vue à wall street dans un contexte de crise budgétaire

NEW YORK (Reuters) - Wall Street devrait de nouveau être sous pression la semaine prochaine, alors qu'approche la date butoir à laquelle les Etats-Unis seront en situation de défaut et que Washington peine toujours à trouver un accord pour le relèvement du plafond d'endettement américain.

Cette situation de crise a créé une forte nervosité des marchés, le S&P 500 affichant vendredi une cinquième séance consécutive de recul ainsi que sa plus mauvaise performance hebdomadaire et mensuelle depuis août 2010. L'indice de volatilité CBOE a quant à lui bondi de plus de 40% sur la semaine, soit sa plus forte poussée depuis début mai.

Le Congrès américain semblait dimanche proche d'un accord de dernière minute pour relever le plafond de la dette et éviter à la première économie mondiale un défaut de paiement mardi prochain, avant que la Maison blanche n'estime qu'une entente bipartisane était encore lointaine.

Mais même en cas d'accord avant cette date, les Etats-Unis pourraient perdre leur note triple A si les mesures décidées ne sont pas jugées suffisantes par les agences de notation.

"Actuellement, tous les marchés évoluent totalement en fonction de l'évolution de la crise de la dette, que ce soit en Europe ou aux Etats-Unis", commente Rick Bensignor, de Dahlman Rose.

Ce récent recul place également les Bourses dans une situation difficile d'un point de vue technique puisque l'indice S&P 500 s'approche de sa moyenne mobile à 200 jours, ce qui pourrait provoquer davantage d'ordres de vente s'il venait à passer en-dessous de ce seuil.

Les investisseurs peuvent toutefois être un peu réconfortés par la publication des résultats d'entreprises. Selon les données Reuters, 73 des 327 groupes de l'indice S&P à avoir publié leurs résultats ont dépassé les attentes des analystes.

Parmi les groupes qui doivent publier la semaine prochaine figurent Kraft Foods, Pfizer ou encore Prudential Financial.

Les marchés devraient par ailleurs observer avec une vive attention la publication d'indicateurs économiques américains, notamment les données de l'emploi au mois de juillet, après les chiffres décevants du PIB au deuxième trimestre annoncés vendredi. L'économie américaine a marqué le pas au premier semestre 2011, frôlant la contraction au cours des trois premiers trimestres, ce qui ravive la crainte d'une nouvelle entrée en récession.

Chuck Mikolajczak, Catherine Monin pour le service français

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI