Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Passe en mode 'risk-on', la 'volat' s'effondre

Wall Street : Passe en mode 'risk-on', la 'volat' s'effondre

tradingsat

(CercleFinance.com) - Wall Street continue d'être soumis à un régime de douche écossaise: la semaine dernière c'était 'ice bucket' et jets d'eau glacés, cette semaine, c'est sources chaudes, jucuzzi et bain parfumé.

Les opérateurs sont passés de l'aversion totale au risque au mode 'full risk on' : comme cela survient souvent, les 'algos' utilisés aux USA ont été les mêmes que pour le CAC et l'Euro-Stoxx50.

Ils se sont matérialisés sous forme d'une hausse linéaire, avec un petit palier en début d'après-midi puis une ré-accélération au cours de la dernière heure puis un ultime coup de rein pour les 5 dernières minutes.

Au final, le Dow Jones engrange 1,31% à 16.615, le 'S&P' +1,94% à 1.9416Pts (ex-seuil de rupture à la baisse), +2,38% sur le Nasdaq à 4.431Pts (dans le sillage d'Apple qui gagne 2,75% à plus de 102,5$)... et le Dow Transport s'envole littéralement de +3,15%.

Le 'VIX', baromètre du stress a enregistré une nouvelle décrue de -13,3% à 16,2, ce qui équivaut à une division par 2 par rapport à jeudi dernier avec un 'pic' à 31,06 en début de séance.

Quel retour du mode 'euphorie' en l'espace de quelques heures, sans aucune statistique pour le justifier.
L'annonce du ralentissement de la croissance économique chinoise ne constitue cependant pas un sujet de doute sur l'activité mondiale car le chiffre s'inscrit dans le registre 'moins pire que prévu'.

Aux Etats-Unis, les ventes de logements anciens sont considérées comme un indicateur mineur, et qui 'regarde dans le rétroviseur'.
Les reventes ont augmenté de 2,4% à 5,17 millions d'unités en rythme annualisé le mois dernier, a rapporté cet après-midi l'Association nationale des agents immobiliers (NAR).

Un chiffre supérieur aux prévisions des économistes, qui tablaient sur une hausse de +1% à environ 5,11 millions de ventes, après 5,05 millions en août.

Les commentateurs qui s'efforcent de trouver des explication rationnelles à tout notent que Wall Street n'avait aucune raison de ne pas accompagner le rebond des places européennes qui misent sur une initiative imminente de la BCE en matière de rachats d'ABS (de l'argent qui profite à toute la sphère financière).

Les indices US ont été de surcroît soutenus ce mardi par la publication de résultats majoritairement de bonne facture, à commencer par ceux d'Apple, United Technologies, Lexmark (+8,15%), Harley Davidson (+7,3%)... mais déception avec Mc Donald's (profit en chute de -30%, plombé par un scandale de viande avariée en Chine, des fermetures de restaurants en Russie) puis Coca-Cola (-6,05% ce soir... avec un tassement de ses ventes et la réduction de ses objectifs de bénéfices annuels.

Au sein du Nasdaq, les valeurs à fort 'béta' (biotechs, composants électroniques et médias en ligne) se sont détachées du lot avec +4% sur Expedia et Regeneron, +4,4% sur Gilead, +4,6% sur Discovery, +4,7% sur Amgen, +4,9% sur Biogen, +5% sur Micron et Sandisk, +5,25% sur Symantec, +5,45% sur Tripadvisors... et +9,2% sur Illumina.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI