Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Wall street n'a pas réussi à se maintenir au zénith

Marché : Wall street n'a pas réussi à se maintenir au zénith

tradingsat

(CercleFinance.com) - Wall Street n'a pas réussi à se maintenir au zénith après avoir culminé à +0,8% (en moyenne) à 90 minutes de la clôture, avec inscription d'une cascade de nouveaux records annuels.

Le Dow Jones s'est hissé jusque vers 13.270, le Nasdaq a bondi de +1% vers 3.087Pts, le 'S&P' affichait +0,65% à 1.414Pts.

Au final, le 'Dow' se contente de grappiller +0,05% à 12.240Pts, plombé par le recul de -2,75% de Bank of America, un titre sur lequel il s'est traité un record absolu de 660 millions de titres (soit environ 6Mds$, soit 2 fois le chiffre d'affaires qui s'est négocié sur les 40 valeurs vedettes du CAC).

le 'S&P' engrange +0,4% et le Nasdaq +0,75% en grande partie grâce Apple qui s'envole de +3% à 601,1$ dans un volume de 32 millions de titres (soit plus de 19Mds$ échangés) qui représente 6 fois le chiffre d'affaire de la bourse de Paris ce lundi (exprimé en Dollar).

Une heure après la clôture, il s'était échangé 600.000 titre Apple de plus -soit 360 millions de $ (c'est plus que de volume traités à Paris entre 9H et 10H ce matin)- alors que Goldman Sachs rehausse son objectif de cours à 700$.

Apple affirme avoir déjà vendu 3 millions d'i-Pad3 en un week-end mais le 'fait du jour' c'est l'annonce du versement d'un dividende annuel de 10,6$ représentant 1% de ses réserves en cash puis le rachat de 10Mds$ de ses propres titres.

Avec une telle locomotive en hausse de 3%, il était impossible pour Wall Street de consolider après 3 mois de hausse ininterrompue (à noter tout de même la chute de l'ex géant Sprint qui a perdu -4,9% à 2,75$ dans un climat de grande incertitude sur la solidiité de sa dette).

Les indices US ont donc inscrit une 8ème séances positives sur 9: les indices US avaient rouvert sans directiion mais la publication de l'indice NAHB/Wells Fargo (baromètre de la confiance des constructeurs de maisons individuelles) a restauré la confiance des investisseurs.

L'indice NAHB est ressorti inchangé à 28 (au plus haut de puis 5 ans) alors que le consensus tablait sur une légère hausse à 29... mais ce qui a euphorisé Wall Street, c'est la hausse de la sous-composante des 'ventes attendues' qui passe de 34 à 36.

Il apparaît clair que Wall Street n'attendait qu'un prétexte, fut-il subjectif, pour poursuivre sa progression. Reste à confirmer la bonne impression laissée par le NAHB Index: Wall Street accordera une attention toute particulière aux mises en chantier mardi, aux ventes dans l'ancien mercredi puis dans l'immobilier neuf vendredi et ainsi que les indices de prix calculés par la FHA.

Dans une actualité dominée par Apple, certains faits importnats finissent par passer inaperçus: la tension des taux longs s'est largement confirmée avec des T-Bons à 10 ans dont le rendement a grimpé de +0,08% à 2,38% tandis que celui du '30 ans' tutoie les 3,5% pour la 1ère fois depuis début septembre 2011. Certains y voient un signe encourageant: se serait la preuve que les stratèges délaisseraient les placements de 'sécurité' (le coupon) pour privilégier le risque, c'est à dire la +value en capital avec les actions.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...