Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Wall Street : Mouvements artificiels et Fed transparente

Wall Street : Mouvements artificiels et Fed transparente

tradingsat

(CercleFinance.com) - Wall Street clôture en repli de -0,85%, exactement sur les mêmes niveaux testés dès l'ouverture, puis de nouveau à la mi-séance.

La Chine, le Japon, le pétrole... autant de variables sur la mauvaise pente ce mercredi et le communiqué de la Fed -ambiguë à souhait comme l'on pouvait s'en douter- n'a fourni qu'un très éphémère soutien aux indices américains, revenus brièvement de -0,8% à l'équilibre en l'espace de quelques minutes, avant de reperdre l'intégralité du terrain repris suivant un timing parfaitement identique.

Et c'est bien cette singulière remontée qui pose question car tous les indices américains -quelles que soient leurs pertes affichées à 19h59- sont remontés pour tester simultanément et très précisément leurs cours de clôture de la veille à 20h13.

Pas un point de plus, pas un point de moins: le 'compte juste'... au point près. Ou le hasard a extraordinairement bien fait les choses, ou alors nous découvrons une nouvelle preuve que le niveau des indices est prédéterminé avec une précision de chemin de fer helvétique, que les cours évoluent de façon totalement indépendante de l'actualité... et que la manipulation des marchés (via les ETF et les 'algos' qui régissent le trading haute fréquence) n'est plus l'exception mais une véritable industrie.

Pour justifier le repli des marchés américains, il est difficile d'incriminer la Fed qui ne dit rien, sinon que les conditions d'une hausse de taux se rapprochent (alors que les dernières statistiques démontrent tout l'inverse).
Difficile également d'invoquer les 'chiffres du jour' puisque l'inflation reste quasiment nulle aux Etats-Unis en juillet (+0,1% en donnée brute et +0,1% hors variables volatiles, après +0,3% en juin). L'inflation 'core' (hors pétrole et nourriture) ressort à +1,8% en rythme annuel et les coûts salariaux sont complètement en panne depuis trois mois.

Le Dow Jones (-0,93%) sous-performe légèrement le 'S&P' (-0,81%) à cause des deux géants pétroliers Chevron et ExxonMobil (-3% et -2,15% respectivement) alors que le baril de 'WTI' a dévissé de -4,2% à 40,6 dollars sur le NYMEX (nouveau plancher de six ans et demi).

Les titres du secteur minier ont été plombés par l'effondrement de -9% de Glencore/Xstrata à Londres et ceux de l'énergie, par la chute des prix du pétrole : bain de sang sur Chesapeake et Anadarko (-5,6%), sur Tullow Oil (-5,5%) et sur Apache (-4,7%), plongeon du géant Halliburton (-4,2%) et de Conoco Philips (-3,7%)... et on ne comptait plus les parapétrolières en repli de -2,2 à -2,5%.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...