Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Mauvaise entame d'août avec pétrole tombé à 45$

Wall Street : Mauvaise entame d'août avec pétrole tombé à 45$

tradingsat

(CercleFinance.com) - Wall Street a connu un petit passage à vide à la mi-séance, le Dow Jones perdant -1%, le S&P500 -0,6%, le Nasdaq -0,5%.

Voilà un scénario bien différent de celui observé en Europe pour la seconde séance consécutive: le CAC40 comme ses homologues européens avait bénéficié d'un phénomène d'habillages de bilans vendredi puis d'achats techniques en cette 1ère séance du mois d'août.

Rien de tel outre-Atlantique puisque les vendeurs sont maitres du terrain depuis 48H.
Mais pas question de perdre -1% pour autant: le nécessaire a été fait pour que Wall Street efface la moitié de ses pertes au cours des 2 dernières de la séance.
Au final, le Dow Jones ne cède que -0,56%, le 'S&P' -0,28%, le Nasdaq -0,26%.
Alors que les indices US n'ont guère réagi à une déferlante de statistiques publiées entre 14H30 et 16H, séance restera marquée par une nouvelle chute du pétrole de -4% sur le NYMEX, à 45,2$, au plus bas depuis le 19 mars (les chiffres chinois semblent plus pénalisants pour l'énergie qui ceux pourtant médiocres publiés aux USA).

A noter également la chute de -2,2% du palladium et du platine dont la Chine reste le 1er acheteur... mais c'est l'argent qui coule à pic sous ses plus bas annuels, de -2,4% vers 14,4$, un plancher de 6 ans (il faut remonter au mois d'août 2009 pour retrouver l'argent sous les 14,5$/Oz).

Sur le front des statistiques US, l'indice ISM manufacturier de juillet se contracte de 53,5 vers 52,7 (stabilité attendue).

Autre déception avec les dépenses des ménages qui ont été revues à la baisse au mois de mai (à +0,7% contre +0,9% initialement) et le chiffre des dépenses du mois de juin (+0,2%, moins de la moitié du consensus) est très décevant, malgré une hausse de +0,4% des revenus.

En ce qui concerne l'inflation, la jauge 'PCE' -la plus suivie par la FED- est quasiment au point mort en juin avec +0,2% et +0,1% hors énergie.

Wall Street limite la casse vu le décrochage des marques de luxe intermédiaire comme Michael kors (-7,9%), Ralph Lauren (-2%), Coach (-2,5%) puis des groupes pétroliers et parapétroliers.

Un vrai jeu de massacre sur Peabody (-10,4% à 1,08$), Consolidated Energy -7,6%, Transocean -6,3%, Chesapeake -5,9%, Baker Hugues -4,4%, Range Resource -4,3%, Noble -4,2%, Halliburton -4%, Chevron -3,3%, Oneok -3,2%, Pitney Bowes et Marathon -2,7%.

Parmi les poids lourds du Dow Jones, Apple -2,35% et IBM -3,3% plombaient l'ambiance, ainsi qu'Exxon et Chevron.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI