Bourse > Actualités > Points de marché > Wall street : Lueur d'espoir en europe, rush des acheteurs.

Wall street : Lueur d'espoir en europe, rush des acheteurs.

tradingsat

(CercleFinance.com) - La séance s'achève dans l'euphorie générale mais Wall Street a maintenu le suspens jusque vers 20H: a ce moment là, les indices affichaient des performances pour le moins contrastées, voir carrément divergentes.

Le Dow Jones grimpait de +0,85% tandis que le Nasdaq les perdait et le 'S&P' -qui grappillait +0,3%- ne permettait de trancher en faveur de la hausse. Au final, le tableau apparaît radicalement différent avec un Dow Jones qui s'envole de +2,53% (et qui refranchit le cap des 11.000Pts) et un Nasdaq à +1,35% qui déborde allègrement les 2.500Pts.

Le Standard & Poor's 500 avance de 2,33% à 1.163 points et manque de peu le comblement du 'gap' des 1.166Pts du 22 septembre.

La psychologie de Wall Street a clairement basculé du côté de l'optimisme avec une information circulant sur CNBC qui évoque la création d'une Banque européenne d'investissement, dont le but serait d'émettre des bons pour racheter de la dette. Une façon de contourner la farouche opposition allemande à la création des Eurobonds et de ne consacrer le FESF qu'à une recapitalisation des banques qui en éprouveraient le besoin (pour rassurer les marchés).

Le danger ressenti d'une désintégration de l'Eurozone s'éloigne, surtout au lendemain de l'allocution d'Angela Merkel qui plaide pour le sauvetage de la Grèce. Aux Etats Unis, la crainte d'une récession recule également bien que les ventes de maisons individuelles neuves aient fortement reculé en août (-2,3%) pour le quatrième mois d'affilée. D'autre part, le département du Commerce confirme que les prix continuent également de se contracter (-5% en rythme annuel).

Mais l'immobilier devient une préoccupation relativement secondaire et les opérateurs accordent la priorité aux taux qui demeurent très bas, même si le rendement du '10 ans' remonte à 1,905% (contre 1,81%) et le '30 ans' repasse au-dessus des 3% (contre 2,89%).

Le 'S&P' s'est maintenu à flot grâce aux valeurs bancaires: Suntrust +8%, First Horizon +7,1%, Citigroup et JP Morgan +7%, Morgan Stanley, Metlife +6,5%, AIG +5,7%, Bank of America et Wells Fargo +4,6%. Mais le secteur qui a servi de locomotive, c'est celui de l'énergie (parapétrolières, spécialistes du gaz ou du charbon) avec Consolidated Energy +9%, Halliburton et Occidental Petroleum +6,5%, Cabot Oil +6,2%, Chesapeake +5,5%, Anadarko +4,85%, Valero et Peabody +4%.

Les valeurs pharmaceutiques sont d'ordinaire délaissées dans les phases de rallye haussier mais pas cette fois avec -au sein du Dow Jones- le 'tir groupé' de Merck, Pfizer, Johnson & Johnson (+1,8%).

Le Nasdaq a grimpé dans le sillage de KLA Tencor +5,2%, Expedia +4,7%, Seagate et Citrix +4,6%, Garmin +3,8%, Oracle +2,8%, Dell et Cisco +2,4%, Comcast +2,35%.

Quelques repli ont un peu gâché la fête et maintenu le Composite en retrait du 'S&P': Vertex -3,7%, Amat -2%, Altera -1,9%, Micron -1,1%, Baidu -0,7% Apple -0,3%.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI