Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Wall street : Limite la casse mais apple déçoit après clôture

Wall street : Limite la casse mais apple déçoit après clôture

tradingsat

(CercleFinance.com) - Wall Street a de nouveau largementr réduit ses pertes en fin de séance mais les écarts sont cette fois assez comparables à ceux observés en Europe quelques heures plus tôt avec un repli de -0,9% du 'S&P', de -0,94% du Nasdaq et de -0,82% du Dow Jones qui préserve in extremis le palier des 12.600Pts (grâce à JP-Morgan et .

Il y a deux informations majeures en ce mardi soir: le Wall Street Journal croit savoir que la FED va agir pour soutenir la croissance en reprenant ses rachats de dettes auprès des banques et assouplir encore ses critères d'éligibilité.

Mais cela pourrait ne pas suffire pour immuniser les Etats Unis contre une dislocation de la zone Euro si l'Espagne prend le même chemin que la Grèce (en dépression de -7% cette année) alors que la Catalogne, la région la plus 'riche' du pays demande l'aide de Madrid, ce qui équivaut à reconnaitre une situation budgétaire intenable (pour ne pas prononcer le mot 'faillite imminente').

Apple rate tous les consensus, aussi bien au niveau des profits du 3ème trimestre (décalé) avec 9,32Mds$ de profit contre 10,37Mds$ attendu, un chiffre d'affaire de 35Mds$ contre 37,2 prévu.

Apple a vendu 17 millions d'i-Pad (soit une hausse de 87% des ventes), 26 millions d'i-Phone, 6,8 millions d'i-Pods et 4 millions de 'Mac' (des score stratosphériques mais inférieurs au consensus, les analystes atendaient jusqu'à 20 millions d'i-Pad).

Les prévisions pour le 4ème trimestre (de juillet à septembre) s'avèrent également décevantes avec 7,65Mds$ de profit estimé contre 10,22Mds$ attendu par le marché et 34Mds$ de chiffre d'affaire contre 38 anticipé.

Le titre cédait rapidement -5% après ces chiffres qui constituent des records de profit et d'activité mais qui démontrent que les attentes du marché sont trop élevées et que les arbres -fussent-ils des pommiers magiques- ne montent pas jusqu'au ciel. Les ventes en Chine n'ont pas constitué le 'booster' des ventes espéré.

Le 'S&P' a été plombé par Cisco -5,8%, UPS -4,6%, Sprint -3,4% puis les parapétrolières qui chutent de -3% en moyenne (Peabody a même plongé de -11,2%, Chesapeake de -3,6%, Marathon Petroleum de -3,1%).

Peu après la clôture, Netflix dévissait de -14% alors que ses profits ont fondu de -90% (c'était attendu, pas de mauvaises surprise à ce niveau) mais les analystes ont sanctionné une révision à la baisses des marges pour le second semestre 2012. Côté bonnes surprises, de beaux résultats pour Juniper et Broadcom qui grimpaient de +7 et +8%% respectivement en 'after hour'... mais cela risque de ne 'pas faire le poids' si Apple chute de -5 ou -6% demain: l'impact sur le Nasdaq sera décisif.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...