Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Wall Street : Les marchés américains finissent en hausse

Wall Street : Les marchés américains finissent en hausse

Wall Street : Les marchés américains finissent en hausseWall Street : Les marchés américains finissent en hausse

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a rebondi vendredi, l'accord bancaire passé entre la Grèce et Chypre apaisant ceux qui craignaient un chaos financier chypriote et certaines sociétés, dont Nike, ayant vu leurs trimestriels salués par le marché.

La Grèce a désigné vendredi Piraeus Bank pour reprendre les succursales locales des banques chypriotes, une opération qui doit permettre au système bancaire grec d'échapper aux retombées de la crise à Chypre tout en réduisant le périmètre du secteur bancaire chypriote.

En revanche, la Russie a signifié une fin de non recevoir aux appels à l'aide de Chypre. Pour autant, le Rassemblement démocrate, parti au pouvoir à Chypre, assure que le pays est tout près de parvenir à un accord sur le moyen de lever les quelque six milliards d'euros réclamés par l'Union européenne pour mettre en oeuvre son plan de sauvetage.

L'indice Dow Jones a gagné 90,54 points (0,63%) à 14.512,03. Le S&P-500 a pris 11,09 points (0,72%) à 1.556,89. Le Nasdaq Composite a avancé de 22,40 points (0,70%) à 3.245,00.

Les trois indices sont toutefois en baisse sur l'ensemble de la semaine, ce qui est la conséquence directe du dossier chypriote. Mais ces pertes sont minimes, voire minuscules. Le Dow accuse une perte hebdomadaire de 0,01%, tandis que le S&P cède 0,2% et que le Nasdaq Composite abandonne 0,1%.

Les investisseurs ne peuvent s'empêcher de penser que si Chypre quitte la zone euro, d'autres pays, plus grands, risquent de suivre son exemple et de mettre à mal l'union monétaire.

Art Hogan, Lazard capital Markets, évoquait l'"effet psychologique par contrecoup de la possibilité plausible de voir un pays se dire: 'Chypre part; elle se débrouillera seule. Une dévaluation et elle n'aura pas besoin de passer par l'austérité".

"Qu'est-ce qui empêcherait la Grèce de faire pareil? Après, c'est une réaction en chaîne", ajoutait-il.

Aux valeurs, Nike a atteint un record de 60,23 dollars en séance au lendemain de la publication de ses trimestriels. L'équipementier sportif a publié jeudi un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes grâce à une amélioration de ses marges et fait état d'une hausse de ses commandes pour les mois à venir.

L'action a gagné 11,06% à 59,53 dollars.

Tiffany a annoncé ce vendredi que ses ventes mondiales augmenteraient de 6% à 8% au cours de l'exercice fiscal 2013-2014.

L'action a progressé de 1,94% à 69,23 dollars.

Micron Technology a fait état jeudi d'une perte trimestrielle le spécialiste des mémoires DRAM a dit que les perspectives s'amélioraient pour les prix.

L'action a bondi de 10,7% à 10,04 dollars.

Rodrigo Campos, Wilfrid Exbrayat pour le service français

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...