Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Les jeux étaient fait dès 18H, stats US mitigées

Wall Street : Les jeux étaient fait dès 18H, stats US mitigées

tradingsat

(CercleFinance.com) - (CercleFinance.com) -Wall Street en terminé au même niveau qu'à la mi-séance avec un Dow Jones qui perd -0,65%, le 'S&P' -0,35%, le Nasdaq s'effrite de -0,15%... et le Russel-2000 reprend un modeste +0,15% au lendemain d'une chute de -1,65%.

L'évènement du jour, c'est aussi l'IPO du groupe hôtelier Hilton qui s'avère une réussite avec un prix d'introduction de 20$ et une première cotation à 21,3$ suivie d'une ascension jusque vers 21,9% en séance et 21,5$ en clôture (+7,2%)
'Les investisseurs attendent avec fébrilité la prochaine réunion de la Réserve fédérale américaine de mardi et mercredi prochain, craignant que la Fed ne se décide à mettre en place son 'tapering' (réduction des achats d'actifs)', rappellent les professionnels.

Si les opérateurs s'en tiennent aux inscriptions hebdomadaires au chômage, ils n'ont rien à craindre avec un rebond inattendu de +68.000 à 368.000.

Les ventes au détail en revanche ont progressé plus que prévu (+0,7% alors que le consensus tablait sur +0,6%) et les prix à l'importation de ressortent en hausse +0,6% (à un rythme inchangé par rapport à octobre).

Mauvaise surprise avec les stocks des entreprises qui grimpent de +0,7% en octobre (contre +0,3% attendu, mais c'est de l'histoire ancienne).
'L'estimation des ventes au détail en novembre est clairement l'indicateur économique clef de la semaine', juge d'ailleurs Aurel BGC, qui tablait -a juste raison- sur une hausse de 0,7% (+0,4% hors secteur automobile).

Sur le front des changes, le plancher des 1,38/E pour le Dollar tient bon et l'Euro recule désormais vers 1,3755 (-0,25%).
A noter que le timide rebond du billet vert s'accompagne d'une brusque rechute de l'or de -2,5% vers 1.225$.
Chaque fois que le scénario du 'tapering' refait surface, le métal précieux subit immédiatement de vives attaques.

Assez paradoxalement, Wall Street a été plombé par des valeurs au profil clairement défensif comme Coca-Cola -2,3%, Johnson & Johnson -2,1%, Procter & Gamble -2,05%, United Health -1,6%, puis Merck et Pfizer -1,3% (pas une 'pharma' ne manque à l'appel.

Parmi les 'rescapées', on notait le pétrolier Exxon (+1,2%) et Facebook (+5%) qui devrait faire son entrée au sein du 'S&P' et qui bénéficie d'un ramassage technique intensif.



Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI