Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Wall street : Le recul des matières premières pèsera sur wall street

Wall street : Le recul des matières premières pèsera sur wall street

tradingsat

NEW YORK (Reuters) - Les investisseurs devraient aborder la semaine prochaine avec prudence, alors que se profile la fin de la saison des résultats et que le recul des matières premières devraient freiner l'appétit pour le risque des investisseurs.

La chute des cours des matières premières cette semaine a fortement pénalisé les titres liés au secteur, qui affichaient parmi les meilleures performances au cours des deux derniers trimestres.

L'indice S&P du secteur a terminé la semaine en recul de 7%, enregistrant sa plus forte baisse hebdomadaire en un an.

"Il est difficile de repérer le moment où une bulle va éclater et il est difficile d'aller à contre-courant. Quand elle éclate, c'est généralement brutal", explique Nathalie Trunow, de Calvert Asset Management Company.

Avec la fin de la saison des résultats et également du programme de rachats d'actifs de la Réserve fédérale, les Bourses pourraient être fragilisées à court terme, explique-t-elle.

Le S&P 500 a enregistré sa plus mauvaise performance hebdomadaire depuis mars, en dépit d'un rebond observé vendredi, à la faveur des bons chiffres de l'emploi aux Etats-Unis.

OPTIMISME TOUJOURS DE MISE

Toutefois, sur le long terme, le sentiment reste positif, et le marché devrait être soutenu par les fondamentaux.

L'annonce de créations d'emplois supérieures aux attentes en avril, le secteur privé affichant son plus fort rythme de création d'emplois en cinq ans, a rassuré les investisseurs sur l'état de santé de l'économie américaine, estiment les analystes.

Dans ce contexte, les chiffres des inscriptions au chômage et des ventes au détail, baromètres du marché de l'emploi et de la consommation, seront observés de près la semaine prochaine.

Certains distributeurs publieront d'ailleurs leurs résultats, comme Macy, Nordstrom ou encore Kohl.

Les estimations sur les résultats ont été revues à la hausse depuis le début de la saison des publications. Les bénéfices des groupes cotés sur l'indice S&P 500 devraient avoir progressé de 18% au premier trimestre par rapport à l'année précédente, contre une estimation initiale de 13% début avril, selon les données Reuters.

Jusqu'à présent, 69% des groupes ayant publiés leurs résultats ont battu le consensus.

Caroline Valetkevitch, Catherine Monin pour le service français

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...