Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Wall street : La correction s'accélère dans sillage bancaires

Wall street : La correction s'accélère dans sillage bancaires

tradingsat

(CercleFinance.com) - Le cycle haussier de 15 semaines entre le 20 décembre et le 20 mars appelait une correction: celle-ci durait depuis plus de 3 semaines sur les places européennes mais Wall Street restait relativement épargné. Le vent a clairement tourné mardi mais les acheteurs s'étaient remobilisés mercredi, ce qui permettait aux 3 principaux indices US de sauver leurs supports graphiques et leurs canaux ascendants moyen terme.

Tel n'est plus le cas après la séance de vendredi alors que le Dow Jones chute de -1,05%, sous les 12.850Pts. Le Standard & Poor's 500 a lâché -1,25%, clôturant pratiquement au plus bas de la semaine à 1.370 (sous le support des 1.375Pts).

La correction la plus sévère à touché le Nasdaq avec un repli de -1,45% mais il parvient néanmoins à préserver le palier psychologique des 3.000.

Même si les médias titrent sur la pire semaine de l'année, il ne s'agit pas de 'scores fleuve' comme Europe avec une chute verticale de -4,2% de l'E-Stoxx50 de -5,5% comme à Madrid ou Milan: le Dow n'a cédé que -1,6%, le S&P-500 -2% (moitié moins que le CAC40) et le Nasdaq -2,2%.

Le décrochage de Wall Street ne s'est pas enclenché comme en Europe vers 16H, après la publication d'un indice de confiance du Michigan décevant (léger repli au lieu d'une stabilité attendue) mais bien au cours de la dernière heure, de nombreux opérateurs n'ayant pas voulu garder de positions pour le week-end alors que les indices ne manifestaient aucune velléité de retour à l'équilibre.

Beaucoup de commentateurs imputent à de mauvais chiffres de croissance chinois (+8,1% au 1er trimestre au lieu de 8,5%) l'accès de déprime initial des places occidentales mais les attaques visant le secteur bancaire dans l'après-midi démontre que la menace perçue par les investisseurs est d'une autre nature.

Les valeurs financières ont été particulièrement éprouvées, l'indice sectoriel a dévissé de -2,5%: Bank of America a plongé de -5,35%, Morgan Stanley de -5,15%, Goldman Sachs de -4,40%, JPMorgan de -3,65% et Wells Fargo 3,45% (malgré de solides résultats).

Les technologiques ont également perdu beaucoup de terrain, Apple notamment a reperdu -2,8% et Google (-4,1%) n'a nullement profité d'un profit supérieur de 5% par rapport aux estimations: les investisseurs n'ont retenu qu'un deuxième trimestre consécutif de baisse de la recherche sponsorisée (le prix des 'pay per click' décroit).

La plus lourde correction a affecté Infosys avec -13,2% puis Vertex (-4,4%) et les ventes se sont poursuivies sur RIM (-3,5%) alors que les spéculations sur un rachat s'éteignent.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...