Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Wall Street : La chute des cours du brut fait reculer Wall Street

Wall Street : La chute des cours du brut fait reculer Wall Street

Wall Street : La chute des cours du brut fait reculer Wall StreetWall Street : La chute des cours du brut fait reculer Wall Street

par Laila Kearney

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a terminé mercredi en repli, pénalisée par la baisse des cours du pétrole dans un climat d'aversion au risque après les attentats de Bruxelles et à l'approche du long week-end pascal.

L'indice Dow Jones a perdu 79,98 points, soit 0,45%, à 17.502,59. Le Standard & Poor's 500, plus large, a reculé de 0,64% à 2.036,71 pour repasser en territoire négatif sur 2016. Le Nasdaq Composite a cédé pour sa part 1,1% à 4.768,86.

Orienté à la baisse en raison notamment de la vigueur du dollar, le brut léger américain a creusé ses pertes après l'annonce d'un bond des stocks de brut aux Etats-Unis pour céder 4%, repassant sous les 40 dollars le baril.

L'indice S&P de l'énergie a perdu 2,1% avec notamment un repli de 2% pour Chevron.

Le rebond de Wall Street observé depuis plus d'un mois paraît s'essouffler, en raison notamment de déclarations ces derniers jours de responsables de la Réserve fédérale laissant entendre qu'il pourrait y avoir davantage de hausses de taux cette année que ce à quoi s'attendaient les marchés.

La possibilité de plus de deux hausses en 2016 a relancé le dollar, faisant baisser les cours des ressources de base.

"Cela crée un effet de vent contraire pour les actions", analyse Bucky Hellwig (BB&T Wealth Management).

LE DOLLAR GRIMPE

Le dollar a progressé de 0,4% face à un panier de devises de référence pour atteindre son plus haut niveau depuis une semaine.

Les incertitudes sur les décisions de politique monétaire de la banque centrale américaine ont eu pour effet en outre de faire baisser les rendements des Treasuries, ceux du papier à 10 ans tombant à 1,88% contre 1,94% mardi.

L'annonce d'un rebond des ventes de logements neufs en février a eu peu d'effet sur la tendance à Wall Street, l'embellie étant concentrée sur la seule région de l'Ouest, ce qui suggère un moindre dynamisme du marché immobilier dans son ensemble.

Aux valeurs, Nike a perdu 3,79%, la plus forte baisse du Dow, au lendemain de la publication de ses résultats financiers, marqués par un chiffre d'affaires inférieur aux attentes.

General Mills a cédé 0,36% après l'annonce d'un chiffre d'affaires trimestriel en baisse de 8% et légèrement inférieur aux attentes.

A la hausse, Valeant Pharmaceuticals a gagné 4,8%, entamant une troisième séance consécutive de rebond.

Wall Street avait fini en baisse mardi sans pour autant paniquer après les attentats de Bruxelles, les investisseurs prenant aussi en compte des indicateurs jugés rassurants sur l'évolution de l'activité dans le secteur privé aux Etats-Unis comme en Europe.

Le marché surveillera jeudi le chiffre hebdomadaire des inscriptions au chômage ainsi que les données sur les commandes de biens durables au mois de février.

(Patrick Vignal pour le service français)

Copyright © 2016 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...