Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : L'onde de choc après l'affaire VW

Wall Street : L'onde de choc après l'affaire VW

tradingsat

(CercleFinance.com) - La Bourse de New York a ouvert en forte baisse mardi matin, sous le coup du plongeon des valeurs liées aux matières premières et à l'automobile.

En fin de matinée, le Dow Jones recule de 1,6% à 16.243,4 points, tandis que le Nasdaq Composite perd 2% à 4734,5 points.

'On prend le chemin de la baisse dans le sillage de l'Europe', expliquent les équipes de Wells Fargo Advisors.

L'onde de choc de l'affaire Volkswagen continue de se faire lourdement ressentir sur les places boursières du Vieux Continent, bien au-delà de Francfort, avec des pertes qui se montent à 3,4% pour l'indice Euro STOXX 50.

GM et Ford, qui avaient déjà été inquiétés par les autorités américaines sur ce sujet dans le passé, cèdent respectivement 2,7% et 4%.

Les analystes techniques de Janney soulignent que le S&P 500 (-1,6% à 1935,2 points) parvient toutefois à sauvegarder son premier support à 1930-1940 points, mais qu'il pourrait bientôt se trouver en vue des 1920-1925 points sur le court terme.

Les valeurs pharmaceutiques et biotechnologiques sont elles victimes de l'effet Hillary Clinton, c'est-à-dire du tweet de la candidate démocrate s'offusquant du coût de certains médicaments. Biogen cède 2%.

Les valeurs liées à l'énergie subissent elles le nouveau décrochage du baril de pétrole, le WTI reculant de près de 3% vers 45,5 dollars.

Bank of America perd 1,3% après la ratification par les actionnaires d'une résolution permettant au PDG de conserver à la fois ses fonctions de président du conseil d'administration et de directeur général.

Goldman Sachs cède 2,7% alors que son PDG Lloyd C. Blankfein a informé mardi dans un courrier les salariés, les clients et les actionnaires du groupe qu'il était atteint d'un lymphome, mais qu'il avait de bonnes chances d'être guéri.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI