Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Wall street : L'immobilier a soutenu wall street

Wall street : L'immobilier a soutenu wall street

Wall street : l'immobilier a soutenu wall streetWall street : l'immobilier a soutenu wall street

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a terminé en hausse mardi dans le sillage des valeurs de l'immobilier mais les doutes entourant le prochain sommet européen gâtent l'ambiance.

Les indices ont récupéré une partie du terrain perdu lundi mais la prudence est de mise - ce qui se ressent sur les volumes - en raison du nouveau renchérissement des coûts d'emprunt de l'Espagne et d'une statistique de la confiance du consommateur US fort médiocre.

L'indice Dow Jones a pris 32,01 points (0,26%) à 13.534,67 points. Le S&P-500 a gagné 6,27 points (0,48%) à 1.319,99 points. Le Nasdaq Composite a gagné 17,90 points (0,63%) à 2.854,06 points.

Les prix des maisons individuelles ont augmenté en avril, pour le troisième mois d'affilée, un signe encourageant pour la reprise du marché de l'immobilier, montre l'indice S&P/Case-Shiller publié mardi.

Cette statistique se traduit par une hausse de l'indice immobilier PHLX de 2,62%.

Le Trésor espagnol a placé mardi pour 3,08 milliards d'euros de bons à trois et à six mois, un montant supérieur à ses prévisions, mais les deux adjudications ont été marquées par une baisse de la demande et un quasi triplement des rendements par rapport aux précédentes opérations d'échéance équivalente.

La confiance du consommateur américain a chuté pour le quatrième mois consécutif en juin, tombant à son plus bas niveau depuis janvier dans un climat de pessimisme accru sur les perspectives économiques du pays.

La Bourse sera sans doute instable dans l'attente de l'ouverture du sommet européen des 28 et 29 juin. Les investisseurs n'en attendent pas grand chose mais le moindre élément trahissant une volonté de renforcer la coopération entre les 27 pour juguler la crise est susceptible de les porter à nouveau vers les actifs plus risqués, comme les actions.

"Le marché n'a pas beaucoup d'illusions mais ce n'est pas mauvais en soi. Je pense que les graines d'une solution (à la crise de la zone euro) seront plantées lors du sommet, ce qui soulagera le marché", dit Peter Cardillo (Rockwell Global Capital).

Les ministres des Finances des quatre premières économies de la zone euro procédaient à des discussions de dernière minute ce mardi soir à Paris sur les thèmes de la gestion de la crise et de la coopération bancaire et budgétaire en prévision du sommet.

Selon un document préparé pour ce dernier, la zone euro pourrait se doter à moyen terme d'un Trésor et émettre des euro-obligations pour finaliser une union budgétaire.

Aux valeurs, News Corp bondit de 8,34%. Le groupe de Rupert Murdoch envisage de scinder ses activités en deux sociétés cotées.

Dans le secteur bancaire, JPMorgan Chase 1,1%. Goldman Sachs a intégré la banque dans sa liste d'achats prioritaires. Goldman Sachs a en revanché déclassé Morgan Stanley d'acheter à neutre et a retiré la banque de sa liste d'achats prioritaires. L'action gagne malgré tout 0,22%.

Angela Moon et Rodrigo Campos, Wilfrid Exbrayat pour le service français

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...