Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Wall street : L'emploi inquiète wall street, le dow jones cède 0,79%

Wall street : L'emploi inquiète wall street, le dow jones cède 0,79%

Wall street : l'emploi inquiète wall street, le dow jones cède 0,79%Wall street : l'emploi inquiète wall street, le dow jones cède 0,79%

NEW YORK (Reuters) - Les craintes suscitées par les mauvais chiffres des créations d'emploi annoncés vendredi ont fait baisser les marchés américains, les signes de croissance perçus dans le secteur des services venant toutefois apporter un léger soutien aux valeurs.

Les trois grands indices de Wall Street ont clôturé en baisse, le Dow Jones perdant 0,79%, ou 97,29 points, à 12.151,26 points.

Le S&P 500 a reculé de 0,97%, soit 12,78 points, à 1.300,16 points, tandis que le Nasdaq a cédé 1,46% (40,53 points), à 2.732,78 points.

Sur la semaine, les trois indices ont perdu 2,3%. Il s'agit pour le S&P 500 de la plus mauvaise performance hebdomadaire depuis la mi-août.

Les statistiques publiées dans la journée par le département du Travail ont fait état d'un nombre de créations d'emploi bien inférieur aux attentes pour le mois de mai.

Peu après la publication de ces chiffres, les trois indices majeurs ont plongé de plus de 1%, touchant leurs plus bas de séance.

Les investisseurs se sont toutefois raccrochés à l'indice ISM des services, qui a indiqué une hausse plus élevée que prévue de l'activité du secteur tertiaire en mai.

A plusieurs reprises durant la séance, le S&P 500 a testé son seuil de soutien de 1.294,70, correspondant à son plus bas du mois d'avril. Les analystes estiment qu'en passant sous ce seuil, l'indice risquerait de revenir vers sa moyenne mobile des 200 derniers jours, à environ 1.250.

Le secteur de l'énergie est parvenu à terminer la séance en terrain positif, avec une hausse de l'indice sectoriel de 0,03%.

Les récentes statistiques publiées aux Etats-Unis esquissent un ralentissement de la reprise économique, et les investisseurs s'interrogent sur l'ampleur et la durée de cette tendance.

"L'opinion générale est pour l'instant que l'économie est un peu enlisée, et tout le monde se demande à quel point cela sera temporaire, et si nous observons un réel changement ou simplement un cahot passager sur la route de la reprise. Pour l'instant, ce n'est qu'un cahot", a estimé Giri Cherukuri, trader en chef du fonds Oakbrook Investments, dans l'Illinois.

Edward Krudy et Caroline Valetkevitch, Gregory Schwartz pour le service français

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...