Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Inchangé, la camisole algorithmique ultraserrée

Wall Street : Inchangé, la camisole algorithmique ultraserrée

tradingsat

(CercleFinance.com) - La première séance du terme de juillet -qui se solde par une stagnation complète des 3 grands indices US- va t'elle donner le ton et préfigurer ce qui attend les investisseurs durant la période estivale ?

A peine les opérateurs ont-ils commencé à vendre peu de papier à l'ouverture dans le sillage des places européennes que les 'sherpas' du marché ont installée la 'camisole algorithmique' pour stabiliser la tendance et maintenir les indices au contact de leur zénith historiques.

Mission accomplie en ce qui concerne le 'S&P' (-0,01%) qui affiche un score identique à celui de vendredi (1.963Pt) et le Nasdaq (+0,02% à 4.368,7) alors que le Dow Jones s'effrite de 10Pts (-0,06% à 16.937Pts).

La 'camisole' se porte manifestement en mode 'lanières ultra serrées', le marché parvient à peine à respirer comme en témoigne l'effondrement de la volatilité avec un Dow Jones dont 80% des fluctuations se sont inscrites entre 16.905 et 16.930Pts (0,15%), idem pour le 'S&P' (avec des oscillations au sein d'une fourchette 1960/1.963 durant plus de 6 heures) et le Nasdaq s'est retrouvé enfermé entre 4.361 et 4.368 (soit 0,15% de volatilité, comme pour le Dow Jones).

Pour trouver des écarts plus significatifs, il faut aller chercher du côté du Russel-2000 (-0,3%) et du Dow Transport (-0,5%) mais ces scores étaient acquis dès la première demi-heure de cotations et ils ont semblé se figer littéralement durant tout le reste de la séance.

Une pause logique après six séances consécutives de hausse... et 10 records historiques pour le S&P500 depuis le 1er juin (le Dow Jones et le S&P 500 viennent d'aligner 21 séances de progression sur 24).

L'absence de volatilité ne s'explique guère par une absence de données économiques car c'était la 'journée des PMI' manufacturiers: l'expansion du secteur industriel américain s'accélère en juin, d'après l'estimation 'flash Markit'.

Le PMI progresse à 57,5, contre 56,4 en mai, et atteint ainsi son niveau le plus élevé depuis mai 2010 et cette hausse est portée essentiellement par les composantes de la production et des nouvelles commandes qui, à 61 et 61,7 respectivement, s'établissent à leur plus haut depuis un peu plus de quatre ans.
Les ventes de logements neufs progressent également un peu plus que prévu en mai: de +4,9%, soit 4,9Mns de maisons acquises en rythme annuel, le bémol provient des stocks de maisons invendues qui recommence à augmenter et représente environ 7 mois de transactions.

Parmi les titres les plus actifs Tesla grimpait de +3,3%, Vertex de +2,5%, Citigroup prenait +1,5%, Google +1,4% alors qu'Alexion Pharma cédait -2,3%, Micron -1,9%, Amgen -1,5%, Yahoo ! -1,2%... et les compagnies aériennes -1,4% en moyenne.

Micron qui annonçait 0,79$ de gain par titre après la clôture contre 0,7$ anticipé ne gagnait que 0,5% en transactions hors séance.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI