Bourse > Actualités > Points de marché > Wall street : Il faut que ça monte fort, peu importe le motif

Wall street : Il faut que ça monte fort, peu importe le motif

tradingsat

(CercleFinance.com) - Wall Street a grimpé de +1% en l'espace d'une demi-heure (et de +2,1% sur le Nasdaq) et puis... plus rien pendant 6 heures !

Enfin preque puis qu'une nouvelle fois, les indices US nous ont joué le coup du 'petit miracle' à 3 minutes de la clôture avec un 'S&P' qui passe de +0,9 à +1,35% en quelques minutes et un DoW Jones qui bondit vers 11.910Pts (+3% sur l'année 2011).

Cela fleure tellement la manipulation de cours que tout discours sur les raisons 'objectives' de la hausse sont totalement superflus (ou sans objet). 'On' veut que les indices US grimpent, 'on' veut qu'ils clôturent au plus haut... alors c'est ce qu'ils font (ce sont les financières qui ont servi de levier avec une progression moyenne de +4%), mais vu les volumes négociés, personne n'y participe: quelques 'mains fortes' jouent entre elles, le reste du monde y assiste en spectateur désabusé.

Les investisseurs se sentiraient beaucoup plus à l'aise si les écarts avaient le moindre rapport avec 'l'actualité du jour'... mais ce n'est pas le cas (comment justifier 4% de hausse du Nasdaq en 48H ?). C'est le 'story telling' qui règne sans partage: 'on' nous raconte de belles histoires et 'on' fait semblant d'y croire. Mais il n'y a rien de concret pour justifier de tels écarts, et surtout pas la bonne humeur et l'esprit de coopération entre les européens.

La Grèce est dans un état désespéré mais tout le débat porte sur l'orchestration d'un défaut partiel et non éviter que ce pays n'explose à force de désepérer de l'avenir (mise sous tutelle, 10 ans de récession au programme, un 'Euro fort' qui marque le triomphe du dogme allemand mais qui asphyxie ses partenaires du Sud de l'Europe).

'On' nous explique que ce sont les bons trimestriels de Caterpillar (les champions du retraitement comptable des résultats) qui dopent Wall Street mais le Dow Jones ne gagne que 0,9% alors que le Nasdaq s'envole de +2,35%dans le sillage de First Solar 7,6%,AMD +7,2%, JDS +6,5%, Vertex +6%, Joy Global +5,9%, Marvell +5%, Micron +3,7%, Qualcomm +3,1%.

Peu après la clôture, Netflix dévissait de -17% (de 118$ vers 98$) sur des prévisions décevantes et une baisse du nombre d'abonnés: la violence de cette correction en dit long sur la 'conviction acheteuse' du marché !

A la moindre contrariété, tout le monde prend la fuite !

Mais d'après les commentaires entendus en clôture, Wall Street parie que tout va bien se passer mercredi et que la crise grecque va être résolue sur fond de meilleurs gouvernance de l'Europe (ce qui fera sans doute oublier l'agacement de N.Sarkozy envers l'anti-européanisme de David Cameron ou d'Angela Merkel à l'encontre de Silvio Berlusconi).

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI