Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Wall Street : Hausse initiale contrariée et pétrole bas

Wall Street : Hausse initiale contrariée et pétrole bas

tradingsat

(CercleFinance.com) - Wall Street avait pris un départ prometteur, mais la tendance s'est rapidement dégradée au fil des heures. Les indices semblent avoir adopté une trajectoire inverse de celle des places européennes en seconde partie de séance.

Cela ne signifie pas que le rouge ait dominé : les scores restent positifs, mais ne sont pas très flatteurs par rapport au début de séance. Le Nasdaq est passé d'une hausse de +1,35% à +0,67% au final, le 'S&P' de +0,9% à 2.112 points à +0,32%, et le Dow Jones a fini dans le rouge (-0,06%) dans le sillage de Disney (-9,2% à 110,5 dollars).

A noter également une lourde rechute du baril de pétrole sous les 45 dollars sur le NYMEX (44,8 dollars) alors que les stocks de brut sont de nouveau au plus haut: à 22h00, le repli s'est réduit à -1,3% (à 45,16 dollars sur le NYMEX).

Wall Street avait connu un petit moment d'euphorie vers 16h00, suite à la parution de l'ISM des services. L'indice qui mesure l'activité du secteur tertiaire a bondi de +4 points en juillet, à 60,3, et a donc dépassé largement le consensus de 58 points.

Ce chiffre avait éclipsé la déception causée par l'enquête mensuelle d'ADP qui n'a recensé que 185.000 créations d'emplois dans le secteur privé en juillet au lieu des 220.000 espérés, après 235.000 en juin (score peu encourageant à 48 heures du 'NFP' et du chiffre officiel du chômage).

Déception également avec la balance commerciale américaine en juin: elle se dégrade de 7,1% à -43,84 milliards de dollars, avec une stagnation des exportations et une hausse de 1,1% des importations.

L'avantage de ces chiffres plutôt contrastés, c'est que toutes les thèses concernant la stratégie de la Fed sont légitimement défendables: elle pourrait prendre prétexte de la faible hausse des salaires et du 'coup de moins bien' dans le secteur immobilier pour repousser tout resserrement monétaire avant octobre... mais le dynamisme du secteur tertiaire et de la consommation interdit en principe de ne pas tenir l'engagement de 'normaliser' les taux dès la rentrée, de nombreux collègues de Janet Yellen estimant que l'on a déjà trop attendu.

Sur le front des valeurs, Discovery plongeait de -12,15% dans le sillage de Disney, Time Warner et Viacom perdaient environ -8%, Comcast -4,7%.

First Solar s'envolait de +16,7%, Cognizant de +6,4%, Priceline gagnait +5,2%, Electronic Arts +4,5%. Parmi les géants du 'S&P', Facebook prenait +2,5%, Google +2,3%, UnitedHealth +2,6%.

Les parapétrolières subissaient de nouveaux dégagements: Chesapeake -12,15%, Consol Energy, Devon -3,7%, et Range -3,6%.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...