Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Wall Street : Euphorisé par des 'minutes' de la FED adéquates

Wall Street : Euphorisé par des 'minutes' de la FED adéquates

tradingsat

(CercleFinance.com) - Alors que beaucoup d'économistes n'attendaient pas grand chose des 'minutes' de la FED, la synthèse de délibérations de la dernière réunion provoquent un spectaculaire rebond qui efface l'intégralité des pertes de la veille (et un tout petit peu plus, ce qui ne gâche rien.
Le Dow Jones a enregistré à partir de 19H45 une hausse de 235Pts en ligne droite entre 16.772Pts et 17.007Pts (et 16.994Pts au final).
C'est le plus puissant mouvement haussier de l'année 2014 sur une séquence de 2 heures de cotations et la plus forte hausse de l'année sur l'ensemble de la séance (+1,64%).
Le 'S&P' tombé la veille sous le support majeur des 1.945Pts (après avoir ricoché sous la MM100 qui gravite vers 1.960Pts) s'offre un rebond de +1,75%, le plus puissant depuis un certain... 10 octobre 2013.

Le Nasdaq s'envole de +1,9%, une performance égale à celle du Russel-2000 qui rassemble bon nombre de valeurs volatiles et qui ont fortement baissé depuis juin dernier, notamment les 'biotechs' (et ce sont elles, puis les 'pharmas' qui ont le plus vigoureusement rebondi ce 8 octobre).

Le FED fait état de signaux de ralentissement mondial (qu'elle n'avait pas évoqué lors de son précédent communiqué), et estime que la hausse du Dollar devrait aider à contenir les pressions inflationnistes (les importations devraient coûter moins cher): autrement dit, un billet vert 'fort' plaide pour une hausse de taux plus tardive.

Les 'minutes' ont incité Wall Street à se convaincre que si les taux doivent remonter, ce sera très progressivement... et ils pourraient ne pas dépasser les 2% d'ici 2017 alors que le marché anticipait plutôt 3%.

Il est tout de même singulier que les 'minutes' aient traité de sujets au coeur des préoccupations du moment... et que Janet Yellen n'en ait soufflé mot lors de sa conférence de presse (à l'exception peut être de la formule si chère aux marchés 'pour une période très étendue' dont le maintien ou non a été longuement débattue).

Peu après la clôture, les résultats d'Alcoa (les premiers de la saison) sont ressortis dans le haut de la fourchettes avec des profits de 31 cents par titre (contre 11 cents et 22 Cents attendus) et un chiffre d'affaire en hausse de 8,2% à 6,24Mds$ contre 5,85Mds anticipés).
Le titre prenait +1,8% après avoir grappillé 0,7% en séance (donc avec retard sur la tendance générale).

Parmi les très rares replis du jour, on notait Chesapeake et Halliburton puis Delta Airlines à -1,3%.

Les gérants sont revenus en force sur les 'poids lourds' de la cote à l'image d'Apple +2%, Intel +2,4%, Microsoft +2,75%, Comcast et eBay +2,9%, Applied Materials +3,4%, Symantec +3,55%... et le sommet du classement était largement dominé par les 'biotechs et les 'pharmas' (Amgen +3%, Vertex +4,1%, Gilead +4,4%, Alexion +5%).

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...