Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Wall Street : Étrange absence de volatilité avec taux à 3%

Wall Street : Étrange absence de volatilité avec taux à 3%

tradingsat

(CercleFinance.com) - Quelle étrange séance ! En dépit d'une actualité macroéconomique (et même micro) extrêmement dense, plus rien n'a bougé à Wall Street à partir de 16H30, et le profil de la séance a été complètement 'flat' jusqu'au coup de cloche final.

Une telle stabilité durant 6 heures, c'en est même assez impressionnant: encéphalogramme plat le Dow Jones à +0,04%, le 'S&P' grappille +0,12% et le Nasdaq à +0,27%.
Il ne s'est même pas produit le moindre sursaut indiciel de dernière minute... comme ce fut par exemple le cas à Paris.

Il est arrivé que Wall Street termine inchangé après une batterie de statistiques (les bonnes compensant les mauvaises ou les chiffres ressortent conformes aux attentes) mais ce qui est presque surréaliste, c'est que les actions US n'aient à aucun moment réagi à l'envolée des taux longs: ils explosent littéralement à 3% aux Etats Unis ce soir en clôture.

Mais c'est comme s'il ne s'était rien passé !
Le Dow affichait 15.000Pts début mai avec un T-Bond à 1,60%... il affichait 15.000 à l'ouverture, avec des taux longs à 2,95%.
Même absence totale de volatilité -et de trace de nervosité- sur le VIX qui ne décale de 0,1Pt à 15,77.

A la veille des chiffres officiels de l'emploi, Wall Street ne semble plus trouver la moindre inspiration, en dépit d'une longue série de statistiques américaines, dont certaines justement concernaient ce domaine.

Par ordre chronologique, ADP annonçait vers 14H15 que le secteur privé américain a créé 176.000 postes en août, soit un peu moins que les 180.000 à 200.000 anticipés par le consensus... et le nombre de licenciement a fortement progressé par rapport au mois de juillet.

Les inscriptions hebdomadaires au chômage s'établissent à 323.000 (contre 333.000 attendu) mais la productivité US est revue à la hausse de +0,9% à +2,3% au 2ème trimestre et l'ISM des services ressort en nette hausse à 58,6 contre 56 en juillet alors qu'une contraction vers 55 était attende (le secteur financier a le vent en poupe).
La seule véritable déception du jour provient d'un repli de -2,4% des commandes aux entreprises (ce qui apparaît assez contradictoire), et encore... certains s'attendaient à -2,8%..

Dopé par un rendement voisin de 3% (et 3,9% sur le '30ans') le Dollar reprend de l'altitude à 1,3110/E (+0,75%) et pourrait venir menacer le palier des 1,3100/E (ce qui marquerait le début d'une correction à la baisse de l'Euro.
Le Nasdaq a été soutenu essentiellement par JC-Penney (+5,6%), Broadcom (+3,4%), AMD (+3%), Micron (+2,8%), Facebook (+2,1%).



Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...