Bourse > Actualités > Points de marché > Wall street : Emploi us si mauvais que c'est jugé prometteur!

Wall street : Emploi us si mauvais que c'est jugé prometteur!

tradingsat

(CercleFinance.com) - - Wall Street réduit pratiquement des 2 tiers ses pertes initiales (le Dow Jones cédant 0,5%, le Nasdaq -0,45% contre -1,3% en début de séance).

Ne cherchez pas quelle 'bonne nouvelle' a restauré un semblant de confiance à partir de la mi-journée car la réponse est: aucune !

C'est paradoxalement l'explication du redressement inattendu des indices.

Les chiffres de l'emploi US étaient mauvais, vraiment très mauvais (18.000 jobs créés contre 125.000 anticipés)... bien pires que prévus, et c'est finalement une bonne chose puisque sans cela, Wall Street ne se serait pas remis à croire à un 'QE-3' (ou à une quelconque action résolue de la FED visant à inonder les marchés de liquidités, quel que soit le nom qu'on lui donne).

Wall Street est vraiment incorrigible: le 'QE-2' qui s'est achevé en juin n'a eu aucune efficacité pour relancer le marché du travail... juin fut même le plus mauvais mois depuis septembre dernier (avec un taux de chômage qui remonte à 9,2%, au plus haut depuis 6 mois).

Mais les opérateurs se disent que la FED ne peut rester les bras croisés face à d'aussi piètres statistiques et des preuves aussi évidentes de la poursuite du ralentissement économique, malgré les centaines de milliards de Dollar injectés depuis novembre dernier.

Il ne semble venir à l'idée de personne qu'Alan Greenspan puisse avoir raison lorsqu'il affirme que Ben Bernanke ne lancera pas de 'QE-3', parce que ça ne fonctionne pas, et que tout le monde le sait.

Mais tout ce qui compte c'est que les liquidités continuent d'affluer sur les marchés US pour alimenter toutes les combinaisons spéculatives qui permettent d'engranger de rapides plus values sur les indices d'actions ou les matières premières. Seule la Chine semble être en mettre de mettre son veto pour interdire que la FED ne continue de démolir consciencieusement la valeur du Dollar.

Parmi les replis qui ont pesé sur le 'S&O' (-0,7%), Monster perdait -3,2%, News Corp -3,9%, Morgan Stanley -3%, Sprint -2,8%, AMD -2,75%, Google -2,7%, E-Trade et Applied Materials -2,5%, Bank of America -2%, Micron -1,8%, Adobe -1,7%, JP-Morgan et Citigroup -1,4%.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI