Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Wall Street : Effet 'Summers' éphémère, aucun record battu

Wall Street : Effet 'Summers' éphémère, aucun record battu

tradingsat

(CercleFinance.com) - Wall Street se préparait en préouverture à une séance historique où la quasi totalité des records historiques devaient voler en éclats dès les premières minutes.
Cela partait bien à 15H30, mais en clôture, aucun record n'est tombé et globalement, le compte n'y est pas: les scores sont d'ailleurs assez largement inférieurs à ceux observés en Europe (+0,95% pour l'Euro-Stoxx50, +1,2% à Francfort, +0,9% à Paris).

Reste à élucider pourquoi c'est en Europe que les marchés ont applaudit le plus frénétiquement la défection de Mr Larry Summers: c'était certes le candidat quasi-officiel -mais il ne s'était pas formellement présenté- de la Maison Blanche pour succéder à Ben Bernanke à la tête de la Réserve fédérale.
Malheureusement pour lui, et depuis des semaines que son nom circulait à Washington et Wall Street, les medias et le 'microcosme politique' ne lui faisaient pas de cadeau, s'appliquant à lui savonner copieusement la planche.
Il était décrit comme abrupt, machiste, prenant tout le monde de très haut, trop impliqué avec Citigroup... et pire que tout, partisan d'une extinction rapide du 'QE-3' qui n'avait pas prouvé son efficacité.

Avec sa défection -par anticipation d'un accueil 'acrimonieux' concernant sa candidature-, un véritable boulevard s'ouvre pour Janet Yellen, l'actuelle numéro deux de la Fed dont le soutien sans faille au 'QE-3' et au recours à la planche à billet sont bien connus et plaisent énormément aux marchés US.

Ils s'inscrivaient initialement en nette hausse mais ils ont culminé vers 19H avant de perdre régulièrement du terrain jusqu'à la clôture.

Le 'S&P' (+0,6%) en termine à 1.698, bien en-deçà du précédent record des 1.709Pts du 2 août dernier et le Dow Jones sous les 15.500 (il gagne +0,77%) après avoir culminé vers 15.550.

Le Nasdaq déçoit franchement avec un repli de -0,1% (contre +1% attendu et presque réalisé à l'ouverture à 3.756Pts).
Le 'Composite' a été victime du repli de Facebook -4,1%, Apple -3,2%... et accessoirement de celui d'Altera -2,1%, JC-Penney -1,3%, Netflix -1,1%.

Parmi les leaders du 'S&P', on retrouvait les constructeurs de maisons individuelles (dopés par l'effet Yellen et la détente des taux longs vers 2,8% dans l'après-midi et 2,87% en clôture) puis Boeing (+3,9%), Broadcom +3,1%, Expedia +2,4%, Autodesk et Staples +2,3%, Seagate +2%, Micron +1,4%.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...