Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Wall Street : Dow Jones au zénith avec un Intel étincelant

Wall Street : Dow Jones au zénith avec un Intel étincelant

tradingsat

(CercleFinance.com) - Le Dow Jones accusait depuis le 1er janvier un assez net retard sur les deux autres indices les plus regardés par les investisseurs.

A 48 heures de la séance des 'trois sorcières' (qui conclura le mois de juillet), les 'sherpas' de Wall Street se sont fixés comme mission de 'booster' la performance de l'indice le plus emblématique des marchés américains.

Son mode de calcul et sa composition étant très différents de celui du 'S&P' et du Nasdaq, il sera difficile de le faire 'recoller' aux autres indices.

En revanche, son étroitesse (30 valeurs) le rend plus sensible au décalage brutal d'une de ses composantes et c'est ce qui s'est produit avec l'envolée historique (par son ampleur) de +9,3% du titre Intel (à 34,65 dollars) au lendemain de la publication de ses trimestriels... et de l'annonce d'un accroissement du programme de rachats de titres.

Et Microsoft, l'autre géant technologique du Dow Jones, a bondi de +3,9%: ce sont deux leviers d'une efficacité inégalable.

Le Dow Jones pulvérise donc simultanément son record absolu de séance et de clôture, les deux se confondant à 17.138 points.

Pour les médias, le Dow Jones permet de titrer pour la troisième séance consécutive sur de nouveaux records battus à Wall Street... de quoi soutenir le moral des épargnants qui possèdent un portefeuille boursier de taille significative.

Le 'S&P' a pris 0,44% à 1.982 points : plus que 1% à grappiller en 48 heures et les '2.000' pourraient être au rendez-vous dès ce vendredi.

Le Nasdaq s'est adjugé 0,22% à 4.426 points, et le Russel-2000 continue de faire cavalier seul à la baisse (-0,2%) après les réflexions de Janet Yellen concernant la survalorisation des 'biotechs' et des 'réseaux sociaux' la veille.

L'autre fait technique spectaculaire, c'est le plongeon du VIX de -8% pour un score de 11... et cela se produit le jour même du changement d'échéance mensuelle (quelques opérateurs semblent avoir un peu 'forcé la dose' pour l'occasion car ce plongeon n'est guère corrélé aux 0,44% de hausse du S&P500).

L'explication ne se trouve certainement pas dans les chiffres américains du jour car ils sont apparus plus que mitigés.
Les prix à la production ont augmenté de 0,4% le mois dernier aux Etats-Unis, soit deux fois plus qu'attendu par le marché, mais le chiffre de la production industrielle a en revanche déçu les économistes. Celle-ci n'a en effet crû que de 0,2% en juin, soit 0,1 point de moins qu'anticipé.

Un petit rayon de soleil a pointé du côté de l'immobilier avec une forte hausse du baromètre de la confiance des constructeurs de maisons individuelles (+4 points à 53).

L'annonce d'un partenariat entre Apple et IBM dans les applications pour téléphones mobiles n'a suscité qu'un coup de chapeau symbolique sur IBM (+2%) tandis qu'Apple s'effritait de -0,5%.

Peu après la clôture, sont parus les résultats d'eBay qui a annoncé 676 millions de dollars de profits (soit 0,53 dollar par action) pour un chiffre d'affaires de 4,4 milliards: le titre prenait modestement +1% en transactions électroniques.

Le 'S&P' a également été soutenu par Viacom +3,3%, Best Buy +3,3%, Seagate +2,7%, Micron +1,8%, Broadcom +1,7% et Morgan Stanley +1,5%.

Le Nasdaq a de son côté été freiné par Yahoo -5,1% (croissance en panne), Ross Stores -4,8%, Express Scripts -3,15%, Biogen -2,7%, Bank of America (-1,9% avec des résultats plombés par les condamnations liées aux litiges immobiliers) et Expedia -1,5%.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...