Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Wall Street : Dernier coup de reins et bingo, deux records!

Wall Street : Dernier coup de reins et bingo, deux records!

tradingsat

(CercleFinance.com) - Wall Street tient enfin son record de clôture: le 'S&P', après trois échecs pour 'un cheveu', a débordé à la toute dernière minute les 1.848,5 Pts et a terminé sur un gain de +0,5% à 1.854,3 Pts... mais sans véritablement convaincre puisque l'indice désormais le plus suivi n'est pas parvenu à inscrire un nouveau record 'en séance' (1.854,5 Pts contre 1.856,7 Pts le 24 février).

Le Nasdaq lui aussi s'est envolé de +0,5% à 4.319 Pts (soit +3,5% depuis le 1er janvier) et le Dow Jones (+0,45%) est resté de peu en retrait de ses 'plus hauts' de fin décembre 2013, malgré un gain de 20 Pts également à la dernière minute.

Le Nasdaq-100 (+0,65%) a débordé les 3.700 Pts pour la première fois depuis le 28 septembre 2000. Le Russel-2000 s'est adjugé +0,4% à 1.187 Pts et a retracé le zénith annuel du début de la semaine.

Les opérateurs ont beau jeu d'invoquer la prestation de Janet Yellen devant le Congrès (le 'tapering' devrait se poursuivre, mais rien n'incite la FED à envisager de remonter les taux avant 12 à 18 mois): ils étaient restés de marbre durant sa prestation et ne s'étaient guère enthousiasmés lors de la parution des 'chiffres du jour'.

Bien que cela soit difficile à reconnaître pour les professionnels interrogés quelques secondes après la clôture, les indices ont grimpé parce que c'était 'programmé comme ça', et le coup de 'booster' de 21H58 a démontré que les indices s'étaient vu assigner l'obligation de finir 'au plus haut' en cette veille de fin du mois de février.

Le Nasdaq-100 a gagné 5,2% sur la période, sa meilleure performance depuis juillet 2013. C'est une progression sans rapport avec la progression moyenne des bénéfices publiés ces quatre dernières semaines, et il n'y a pas davantage de concordance avec une amélioration de la conjoncture d'après le tableau des chiffres publiés depuis un mois... mais c'est de la faute à la météo !

Les opérateurs ont justifié la hausse finale de Wall Street par un recul moins sévère que prévu des commandes de biens durables (-1% seulement contre -1,5% anticipé), ce qui a occulté le net rebond hebdomadaire des inscriptions au chômage (+14.000 à 348.000 alors que le consensus visait plutôt un repli, autour de 333.000).

L'autre phénomène très marquant du jour, c'est la détente généralisée (-0,05% en moyenne) des taux longs aussi bien en Europe qu'aux Etats Unis, et donc la hausse symétrique des marchés obligataires, en parallèle avec l'or qui s'est redressé de 0,7% à 1.336 dollars: autrement dit, ce sont absolument toutes les classes d'actifs qui ont monté, y compris les plus défensives !

Et tous les secteurs de la cote américaine ont gagné du terrain ce jeudi, sauf l'énergie. Les seuls replis un peu marquants du jour ont affecté les parapétrolières Marathon et Valerio (-4,4%). Les leaders du jour furent Mylan avec +9,4%, Baidu +3,5%, Fastenal +2,6%, Yahoo! +2,3%, Apple +2% et eBay +1,7%.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...