Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Décroche après communiqué FED, baril chute -4%

Wall Street : Décroche après communiqué FED, baril chute -4%

tradingsat

(CercleFinance.com) - Gros coup de flou à Wall Street au cours des 90 dernières minutes, avec un décrochage linéaire de -1,5% par rapport aux scores affichés juste avant le -très court- communiqué de la FED qui confirme la robustesse de la croissance US.

La FED a beau réaffirmer sa stratégie de 'patience' en matière de politique monétaire, certains opérateurs semblent déçus: peut-être espéraient-ils une allusion aux forces déflationnistes, ce qui aurait pu alimenter les spéculations sur un report de la mise à l'étude d'une normalisation de la politique monétaire, au-delà de la mi-2015, et pourquoi pas à la fin de l'année.

Les indices US ont véritablement dévissé peu après 20H15, après avoir affiché des scores positifs durant toute la matinée (de l'ordre de +0,3% en moyenne).

Au final, le Dow Jones décroche de -1,13% tandis que le 'S&P' lâche -1,3% à 2.002Pts (le palier des 2.000 a été enfoncé sur les contrats échéance février peu après la clôture).

Pour ne rien arranger, le baril de pétrole a dévissé de -4,3% pour en terminer au plus bas du jour et de l'année, à 44,3$ sur le NYMEX, ce qui a entrainé une chute collective de -5% des parapétrolières.

Le Nasdaq a chuté de -0,93% malgré l'envol de +5,7% d'Apple qui a publié mardi soir des gains trimestriels historiques (18Mds$) et un chiffre d'affaire record (74,5Mns d'iPhone vendus, plus 21 millions de tablettes).

Ce soir, c'est au tour de Facebook de publier ses trimestriels qui ressortent supérieurs aux estimations... mais il s'est passé un phénomène singulier en transactions électroniques: une chute de 6% en quelques secondes qui a été rattrapée presque aussi rapidement.

Les logiciels d'analyse lexicale et sémantique qui scannent les textes en quelques centièmes de secondes auraient-ils mal 'lu' un paragraphe ou un chiffre du document publié sur internet, déclenchant l'activation d'algorithmes inappropriés ?

Après une demi-heure de cotations hors séance, Facebook glissait doucement pour afficher -2,5%.

Facebook annonce un profit de 701Mns$ (25 cents par titre), et hors 'exceptionnels', le profit atteint 54 cents, contre 48 cents anticipé. Le Chiffre d'affaires fait un bond de +49% sur 12 mois à 3.85Mds$ contre 3,78Mds$ anticipés.

Le nombre d'utilisateurs actifs au mois de décembre est estimé à 1,2 milliards, soit 26% de plus qu'en décembre 2013.

La vedette su jour reste Electronic Arts avec +12,8%, mais cela reste un cas isolé, les corrections étant beaucoup plus nombreuses.

Les pires replis du jours ont été subis par Denbury -9,4%, Nabors avec -11,7%... et aux parapétrolières, Nal Oilwell et Murphy ont plongé de -7,2%, Noble de -7%, Marathon Oil de -5,4%, Freport Mc Moran de -5,2%, Halliburton de -4,9%, Baker Hugues de -4%, Exxon de -3,3%.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI