Bourse > Actualités > Points de marché > Wall street : Contient bien son repli à 48h des 3 sorcières

Wall street : Contient bien son repli à 48h des 3 sorcières

tradingsat

(CercleFinance.com) - Wall Street a consolidé mais sans jamais donner le sentiment d'être au minute à la dernière minute, les score évoluant dans une fourchette de 0,5% (entre les extrêmes de la séance).

Les places européennes ont varié de 2% en moyenne mais Madrid par exemple a chuté de -4%, Milan de -2,5% tandis que le Dow Jones n'a cédé au pire que 0,63% et s'est maintenu sans difficulté au-dessus des 13.000Pts.

Le Standard & Poor's s'est replié de -0,41% et le Nasdaq de -0,37% (à 3.031Pts): les 3 indices se retrouvent à 48H de la séance des 3 sorcières dans des niveaux de cours comparables à ceux du 17 mars dernier (-1,5% pour le 'S&P' et le 'Dow')... alors que les places européennes se situent en moyenne 10% sous les sommets de mars (et Madrid -17,5% plus bas).

L'Europe paye une nouvelle fois très cher une gestion de la crise de la dette chaotique et une priorité accordée à l'austérité qui débouche sur du chômage de masse et une spirale récessionniste.

Les Etats Unis continuent de bénéficier de la confiance des marchés alors que la FED continue de privilégier la croissance, fut-ce au prix d'une monétisation de la dette.

Sur le front des entreprises, les bénéfices sont encore au rendez-vous au 1er trimestre puisque 8 sociétés sur 10 ont publié des trimestriels qui ont confirmé ou dépassé les attentes de Wall Street. Mais la journée de mardi a prouvé qu'atteindre de justesse les objectifs (souvent volontairement sous évalués par les analystes) ne suffit pas.

IBM a chuté de -3,5% à 200,1$ au lendemain de la publication d'un bénéfice par titre 'solide' et d'un chiffre d'affaires tout juste conforme aux attentes.

Intel a lâché -1,8% sous les 28$ alors que le demande apparaît plus faible que prévu dans le secteur de la téléphonie mobile (l'indice Philadelphia des semi-conducteurs a cédé 0,9%).

Le contre exemple le plus emblématique, c'est Yahoo a qui gagné 3,2% à 15,5$ grâce à un chiffre d'affaires un peu meilleur qu'attendu au premier trimestre.

Les marchés n'ont pas réagi avec trop d'émotion à l'annonce de la maladie qui atteint Warren Buffet (qui affirme continuer à travailler normalement): le titre Berkshire Hathaway n'a fléchi que de -1,3%.

Le 'S&P' a consolidé dans le sillage des parapétrolières et notamment Chesapeake avec -5,5% (c'est un peu spécial puisqu'un dirigeant aurait emprunté 1Md$ au groupe, une pratique assez inhabituelle), Consolidated Energy -2,7%, Devon Energy -2%... mais il a cependant eu une exception de taille: le géant Halliburton a gagné +4,6%.

Parmi les quelques hausses significatives du jour, Intuitve Surgical s'est envolé de +7% vers de nouveaux records absolus, Express Scripts grimpait de +5,2%, Verisign et Priceline de +2%, Amazon de +1,4%.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI