Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Wall street : Consolidation anodine malgré europe en déroute

Wall street : Consolidation anodine malgré europe en déroute

tradingsat

(CercleFinance.com) - Quel contraste entre l'Eurozone et Wall Street ! Sur la base des mêmes données macro-économiques, l'Euro-Stoxx plonge de -2% tandis que les indices US se replient de -0,6% en moyenne.

Wall Street a bie connu un petit passage à vide à 2 heures de la clôture, avec une chute de -1% du Dow Jones... mais les acheteurs se sont remobilisés et l'indice phare ne perd que 0,53% et ne devra pas accomplir un gros effort vendredi pour renouer avec les 13.000Pts, histoire de clôturer l'échéance avril sur un score sympathique (à noter la forte hausse de Travellers avec +3,75% mais Mc Donald's et Alcoa perdaient -2%).

Le Nasdaq a cédé un peu moins de 0,8% malgré une série de statistiques particulièrement médiocres (emploi, industrie, immobilier) qui semble avoir fait complètement perdre pied aux places européennes vers 16H (et elle ne s'en sont jamais relevées comme en témoignent une série de clôtures au plus bas du jour, du mois et même de l'année pour certaines d'entre elles). Les scores des indices US traduisent tout au plus une légère déception au sujet de la conjoncture aux Etats Unis car la tension des taux en Europe et les 'rumeurs' concernant la note de la dette française sont également évoquées pour justifier le pullback de Wall Street.

Les marchés américains sont pourtant en 1ère ligne en ce qui concerne les signaux de ralentissement économique. L'indice 'Philly Fed' d'activité industrielle chute de -4Pts vers 8,5 en avril (contre 12,5 en mars), ce qui trahit un coup de frein brutal dans le secteur manufacturier. Grosse désillusion également dans le secteur immobilier avec des reventes de logements anciens qui plongent de -2,6% au lieu de progresser légèrement.

Les demandes hebdomadaires d'indemnité chômage se replient symboliquement de -2.000 à 386.000, mais c'est également une déception car le consensus tablait sur une baisse de plus de 20.000 vers 360.000. Mince consolation: l'indice composite des indicateurs avancés progresse de 0,3% (contre +0,2% attendu).

Au chapitre des bonnes nouvelles, il faut mentionner une série de bons résultats et notamment ceux de JP-Morgan (hors provisions pour changement de méthode comptable) qui enregistre une forte progression des résultats de son activité de trading sur devises et produits de taux (le titre clôture inchangé).

Microsoft annonce ce soir un bénéfice de 0,6$ par titre puis un chiffre d'affaire de 17,4Mds$ contre 17,18 attendu: le titre prenait 2,5% en transactions d'après séance à 31,8$, ce qui compense un peu la déception causée par Intel la veille (-0,9% ce jeudi).

Un des rayons de soleil de séance, ce fut l'IPO (l'introduction en bourse) de Splunk qui explose de +106% pour son 1er jour de cotations (à 33,3$), un score digne des plus riches heures de la bulle internet en 1999/2000. Superbe performance également du fabriquant de bagages Tumi, un des grands rivaux de Samsonite) qui flambait également de +47% pour son IPO.

Le Nasdaq a pu contenir ses pertes grâce à eBay avec +13,2% (qui surfe sur ses bons trimestriels), Gilead +12,15%, F5 Network +9,8%.

Le 'Composite' a été plombé par Qualcomm -6,5%, Sprint -4,8%, EMC -3,7%, Broadcom -3,1%, Electronic Arts -2,3%... et Apple avec -3,35%.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...