Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Clôture sur des gains symboliques

Wall Street : Clôture sur des gains symboliques

tradingsat

(CercleFinance.com) - Wall Street a terminé la séance de mercredi sur des gains d'ordre symbolique grâce à des rachats à bon compte, et ce malgré quelques dégagements remarquables sur des valeurs concernées par la thématique des fusions-acquisitions.

A la clôture, le Dow Jones a avancé de moins de 0,1% à 16.443,3 points, de même que le Nasdaq Composite à 4.355 points, tandis que le S&P500 a fait du surplace à 1.920,2 points.

'Entre le défaut de l'Argentine, la guerre à Gaza, le retour en récession de l'Italie et les mauvais chiffres économiques en Europe, on était un peu tombés en mode panique dernièrement', a rappelé William Nicholls, vendeur chez Capital Spreads.

'Heureusement, les chasseurs de bonnes affaires ont recommencé à faire leur apparition après l'ouverture des marchés, en quête de bonnes opportunités d'achat', a nuancé le professionnel.

Les investisseurs ont aussi salué la réduction surprise du déficit commercial des Etats-Unis au mois de juin : il s'est réduit sensiblement, à 41,5 milliards de dollars, là où les économistes prévoyaient en moyenne un léger creusement vers 45 milliards.

A noter que les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont diminué de 1,8 million de barils la semaine passée, après avoir déjà chuté de 3,7 millions la semaine précédente.

Du côté des valeurs, Bank of America a pris 1,3% à 15,2 dollars, soutenu par le relèvement de son dividende trimestriel à cinq cents par action ordinaire, contre un cent précédemment.

Walt Disney a cédé 0,2% à 86,6 dollars, après avoir fait état d'une hausse de 22% de son bénéfice net au deuxième trimestre, à 2,2 milliards de dollars, soit 1,28 dollar par action.

Time Warner a chuté de 12,9% à 74,2 dollars, malgré un bénéfice par action meilleur que prévu sur le deuxième trimestre. L'action a souffert de la décision de 21st Century Fox et de son PDG Rupert Murdoch d'enterrer tout projet d'acquisition du groupe de médias.

De même, Sprint a plongé de 19% à 5,9 dollars, sur fonds d'abandon par l'opérateur télécoms de son projet de fusion avec T-Mobile US (-8,4% à 31,1 dollars), selon un article du WSJ.

Walgreens a lâché 14,3% à 59,2 dollars, la chaine de drugstores ayant décidé de maintenir sa résidence fiscale aux Etats-Unis dans le cadre de sa fusion avec Alliance Boots, dont il va exercer son option d'achat sur 55% du capital.

AOL s'est par contre adjugé 7,5% à 41,9 dollars, après avoir fait état d'un sixième trimestre consécutif de hausse de son chiffre d'affaires et de son résultat opérationnel, à la faveur d'une nouvelle vive progression des revenus publicitaires.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI