Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Wall street : Ben bernanke n'a pas convaincu wall street qui finit en baisse

Wall street : Ben bernanke n'a pas convaincu wall street qui finit en baisse

Wall street : ben bernanke n'a pas convaincu wall street qui finit en baisseWall street : ben bernanke n'a pas convaincu wall street qui finit en baisse

NEW YORK (Reuters) - Les marchés d'actions américains ont terminé en baisse jeudi soir, l'intervention de Ben Bernanke devant le Club économique du Minnesota n'ayant pas convaincu les investisseurs qui attendent désormais l'intervention du président américain Barack Obama.

Au terme d'une séance en dents de scie qui a vu les principaux indices new-yorkais souffler le chaud et le froid, le Dow Jones a clôturé en baisse de 1,04%, 119,05 points, à 11.295,81.

L'indice S&P 500, le plus suivi par les gérants de fonds, a quant à lui cédé 12,72 points, 1,06%, à 1.185,90.

Le Nasdaq, à forte pondération technologique, a de son côté abandonné 0,78%, 19,80 points, à 2.529,14.

Ben Bernanke a une nouvelle fois assuré jeudi que la Réserve fédérale ferait son possible pour soutenir une économie qui marque le pas, mais les investisseurs attendaient surtout du patron de la Fed qu'il donne quelques détails sur les mesures qu'il pourrait mettre en oeuvre.

"La Fed n'est pas venue montrer de quelles options ou de quels outils elle dispose, et c'est ce que les marchés attendaient", a commenté Tim Ghriskey, investisseur en chef chez Solaris Asset Management.

"Le marché est déçu parce que cela n'a rien modifié dans le jeu."

Faute de recevoir les signaux souhaités de la part de la Fed, les investisseurs attendent désormais de savoir ce que le président américain Barack Obama prévoit pour soutenir l'emploi.

Le président américain, dont le discours est programmé à 19 h00 heure locale (23h00 GMT), devrait appeler les parlementaires à adopter ce plan d'ici la fin de l'année, avant que les Etats-Unis ne basculent dans la campagne vers l'élection présidentielle de novembre 2012.

Aux valeurs, les bancaires ont vécu une séance pénible, comme en témoigne la clôture de l'indice KBW Bank, en retrait de 2,67%.

Bank of America a cédé 3,74% et JPMorgan Chase a perdu 3,76%.

A rebours de la tendance, Yahoo a gagné 6,1% après qu'un de ses principaux actionnaires dit estimer qu'il fallait un bouleversement à la tête du spécialiste de l'internet.

Angela Moon, Nicolas Delame pour le service français

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...