Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Wall street; ben bernanke déçoit, fitch menace le aaa des us

Marché : Wall street; ben bernanke déçoit, fitch menace le aaa des us

tradingsat

(CercleFinance.com) - Wall Street est visiblement déçu: ni la BCE hier, ni Ben Bernanke ce jeudi n'ont confirmé les rumeurs qui leur prêtaient l'intention de faire un geste pour soutenir les marché financiers. Seule la banque centrale chinoise a agi ce jeudi (personne pour le coup de n'y attendait) en réduisant son taux directeur de 25Pts de base pour la 1ère fois depuis l'automne 2008. Mais à part les chinois, qui emprunte en Yuan sur la planète ?

Pour la plupart des indices US, les 3 principaux comme les moins suivis, ce jeudi qui s'annonçait sous les meilleurs auspîces se solde par une clôture dans le rouge à Wall Street, à l'exception notable du Dow Jones qui grappille +0,37%. Même si le 'S&P' ne perd symboliquement que -0,01% (dans le sillage des bancaires qui s'étaient envolées la veille), le Nasdaq a cédé près de -0,5%... et pas de 3ème séance de consécutive de hausse pour les actions américaines, alors que les places européennes ont aligné une 4ème clôture positive d'affilée.

Wall Street était pourtant gonflé d'espoir depuis l'article du Wall Street Journal de la veille mais le patron de la FED a répondu pendant près de 90 minutes aux questions de la presse et des sénateurs (sans jamais lâcher aucun indice, aucune information concrenant l'étude ou l'utilité d'un nouveau stimulus monétaire au cours des prochaines semaines. Il n'a fait que reprendre mot pour mot les termes de ses précédentes interventions: il a répété -comme il le fait systématiquement depuis l'automne 2008- que la FED se tient prête à agir en cas de dégradation de la situation économique... pour cause d'instabilité en Europe, réaffirmant qu'il s'agit là -et plus que jamais- de la principale menace pour le système bancaire américain et la croissance mondiale.

Ben Bernanke a également évoqué la question des déficits aux Etats Unis: il enjoint les parlementaires démocrates et républicains à travailler utilement à leur réduction.

Mais cela ne vient qu'en seconde position dans sa liste des menaces pesant sur l'avenir du pays. Fitch Rating ne semble pas de cet avis et renvoie dos à dos l'Espagne (dégradé à 'BBB', le dernier cran avant la catégorie 'junk bond', avec implication négative) et les Etats Unis qui perdront leur triple A si les prochaines négations budgétaires au Congrès n'aboutissent pas à une réduction significative de la dette. Vu les faibles écarts indiciels observés en clôture de jeudi, la liste des principales variations est nettement plus courte que la veille.

Côté hausses au sein du Nasdaq, RIM a repris +3,1%, Flextronics +1,2%, Verisign et Paychex +1%. Côté replis, Seagate replonge de -4,3%, Nvidia de -4%, Marvell de è3,5%, Netapp de -2,4%, Electronic Arts de -2,2%, Symantec et Garmin de -2%. A noter également la lourde rechute du baril (-1,8%) qui en termine au plus bas à 83,5$.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...