Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Attendu en hausse malgré la révision du PIB

Wall Street : Attendu en hausse malgré la révision du PIB

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les indices américains sont attendus en hausse à Wall Street, l'annonce d'une révision en baisse surprise du PIB, soulignant la fragilité de la reprise américaine, confortant l'idée d'une prudence de la Fed dans son changement de politique monétaire à venir.

A plus d'une demi-heure de la cloche, les futures avancent de neuf points à 1.590,5 sur le S&P500 et de 19,75 points à 2.878 points sur le Nasdaq. Mardi, le Dow Jones a gagné +0,7% à 14.760 points, le Nasdaq 0,8% à 3.348 points, le 'S&P' +0,95% à 1.588 points.

La croissance du PIB américain a été révisée en nette baisse à 1,8% pour le premier trimestre 2013, d'après les dernières données du Département du Commerce, alors que les économistes attendaient en moyenne une confirmation de l'estimation précédente de 2,4%.

L'administration explique cette révision par des dépenses de consommation des ménages en croissance moins forte qu'estimé auparavant, et par des exportations et des importations désormais évaluées en retrait.

'Suite à de vives réactions de la part des opérateurs face un resserrement futur du programme de rachats d'actifs d'ici à la fin de l'année, le marché américain semble prêt pour un rebond et de bonnes opportunités pourraient voir le jour', estime-t-on chez Saxo Banque.

En outre, Wall Street pourrait continuer de profiter de déclarations rassurantes de la Banque Populaire de Chine, qui s'est dite prête à injecter des liquidités pour soutenir les banques et prévenir une crise du crédit dans la deuxième économie mondiale.

General Mills affiche un BPA ajusté légèrement inférieur à l'estimation moyenne du marché sur son dernier trimestre comptable, en dépit d'une croissance du chiffre d'affaires gonflée par les acquisitions de Yoki Alimentos au Brésil et Yoplait Canada.

Monsanto a réalisé un BPA ajusté un peu meilleur que prévu sur son troisième trimestre 2012-2013, mais a vu ses revenus stagner, la croissance de sa division productivité agricole ayant été contrebalancée par un recul de ses activités de semences.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI