Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : 4h de black-out et beaucoup de questions

Wall Street : 4h de black-out et beaucoup de questions

Soulagement hier à Wall Street, lors du redémarrage des cotations après une panne de 4h00Soulagement hier à Wall Street, lors du redémarrage des cotations après une panne de 4h00

(Tradingsat.com) - Du jamais vu depuis plusieurs années. Le NYSE, la Bourse de New York, a été victime d’un incident technique qui l’a paralysé pendant près de 4 heures. Bug simultané chez United Airlines, et sur le site internet du Wall Street Journal. Et au final, peu d’indications sur ce qui a pu se passer.

Les autorités américaines ont eu beau démentir tout "hacking" coordonné, piratage ou action malveillante, les traders américains se grattent encore la tête en essayant de déterminer ce qui a bien pu se passer hier à Wall Street. Car pour le moment, aucune explication précise n’est disponible sur ce qui s’est passé.

Déjà un bug qui a empêché toute transaction sur l’ensemble de la Bourse de New York pendant près de 4h. Après un ralentissement sensible des ordres de bourse, plus aucun ordre d’achat ou de vente n’était en mesure d’être exécuté, juste 2h après l’ouverture de la séance. Les compteurs marquaient "zéro". Des bugs, Wall Street en a connu périodiquement ces dernières années, mais jamais aussi long et jamais aussi généralisé.

Première panne "d’origine involontaire"

Incident d’autant plus surprenant que c’est de mémoire de trader la première fois que Wall Street est bloquée de manière "involontaire". Jusque-là, les interruptions de cotations partielles ou totales, les suspensions de séance et autres décisions du même genre, sont toujours le fait de décisions prises par le NYSE.

Le bug intervient à l’origine, et ce sont les responsables de la bourse qui décident ou pas d’une fermeture partielle ou totale. Là l’indice est d’un type jamais vu encore, les systèmes de transactions sont ouverts et opérationnels, mais pour une raison inconnue, aucun ordre ne part. Les ingénieurs du NYSE sont toujours en train d’enquêter sur ce qui a bien pu se passer, mais pour l’instant, impossible de le savoir précisément.

Grande nervosité

Aucun dommage direct cela dit, certes le NYSE représente à lui tout seul 25% des échanges quotidiens sur le marché actions américain, mais il existe au total 11 plateformes différentes de transactions où les actions sont traitables, entre ChiX, BATS, le Nasdaq… Elles ont pris le relais sans problème, et la Bourse de New York n’aura eu qu’à s’aligner sur les prix pour reprendre une activité normale, une fois les connexions rétablies.

Mais tout cela a ajouté un peu à l’atmosphère déjà tendue du moment, entre les incertitudes sur la Grèce et la panique boursière à Shanghai, beaucoup de nervosité chez les traders américains et un indice VIX, indice de la volatilité sur les marchés américains, le "Baromètre de la Peur" comme on le surnomme, est monté quasiment à... Pour lire la suite, cliquez ici.

Par Antoine Larigaudrie

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI