Bourse > Actualités > Points de marché > Wall street : +3,7% hebdo, score inespéré vu sombre actualité

Wall street : +3,7% hebdo, score inespéré vu sombre actualité

tradingsat

(CercleFinance.com) - Une hausse de +3,6% et un 5 sur 5 à la hausse pour le Dow Jones semble tout simplement surnaturel à l'issue d'une semaine où les données conjoncturelles se sont toutes avérées plus décevantes les unes que les autres... mais le pire, c'est que tous les espoirs d'intervention des banques centrales ont été déçues mercredi et jeudi.

Les rumeurs d'une initiative imminente de la BCE et de la FED qui ont circulé mardi et mercredi semblaient relever de l'intox plus que l'information objective.

Ce vendredi, la rumeur voulait que les Européens trouvent la solution miracle dès ce week-end pour renflouer les banques espagnoles et soutenir Madrid sans mettre le gouvernement Rajoy au garde à vous (sous tutelle)face à Angela Merkel. Les européens n'ont pas le choix: Barak Obama les a exhorté à prendre des mesures au plus vite ce vendredi, ils vont donc obtempérer bien gentiment... c'est tout du moins comme cela que l'a interprété W-Street.

Barak Obama n'a plus qu'à prier avec la même insistance les membres du Congrès de réduire les déficits US et rétablir les grands équilibres budgétaires et tous les problèmes de fond seront réglés.

Moody's s'est aligné vendredi sor Fitch qui avait promis jeudi soir de priver les Etats Unis de leur triple 'A' si les négociations budgétaires se soldaient par un nouveau fiasco cette année (2011 avait été un cauchemar)... mais le Tea Party (allié des Républicains) a déjà fait savoir qi'il ne 'lâcherait rien' face aux Démocrates et ferait échouer tout projet de réforme aboutissant à une hausse globale des impôts.

Alors comment Wall Street parvient-il dans un tel climat à enchaîner 5 séance de hausse consécutives et jusqu'à +4% de hausse hebdo pour le Nasdaq alors que tout plaide pour une poursuite de la consolidation ?

D'après certains spécialistes des marchés dérivés, c'est justement parce que tous les opérateurs dotés d'un bon sens 'dans la juste moyenne' ne voient que des raisons -et elles sont innombrables- de vendre le marché et ils ont agi en conséquence.

Et c'est quand un consensus apparait aussi univoque qu'il y a des fortunes à faire en 'faisant perdre la tête' aux vendeurs qui ne comprennent pas pourquoi les cours remontent mais se retrouvent contraints de solder leurs positions quand les appels de marge leur coûtent trop cher. Ils ont raison sur le fond... mais pas les nerfs assez solides pour tolérer de lourdes pertes sur des marchés aussi volatils et irrationnels.

En ce qui concerne les chiffres du jour, ils n'expliquent en rien les 0,8% du 'S&P' ou les +1% du Nasdaq: le déficit commercial du mois d'avril s'avère supérieur à 50Mds$ (il était attendu en baisse à 48Mds$), le déséquilibre des échanges avec la Chine se creuse et on avait appris en matinée que les importations allemandes avaient plongé de -4,8% en mai.

Avec un Dollar qui vient de reprendre +6% en un mois face à l'euro (il cotait 1,2520/E vendredi soir), il faut s'attendre à ce que les exportations subissent un net ralentissement (impact négatif sur les bénéfices inévitable), ce qui ne va pas manquer d'alourdir en parallèle les déficits structurels américains.

Que des raisons de jouer les marchés US à la hausse !

Le Nasdaq a profité des hausses de titres comme Expedia +4%, Micron et Akamai +3,6%, Avago +3%, AMD +2,6%, Xilinx +2,2%, Nvidia +2%

Parmi les rares replis, on remarquait Netapp -3,1%, Cognizant et Baidu -0,9%.

A noter au sein du 'S&P' la remarquable bonne tenue du secteur de la disribution avec Sears +3,8%, Wal Mart +3,6%, Target +3,1%, Home Depot +2,2 puis des bancaires avec Citigroup +3,1% et JP-Morgan +2,65%, Bank of America +1,9%.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI