Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : +0,8% hebdo, ignore stats emploi décevantes

Wall Street : +0,8% hebdo, ignore stats emploi décevantes

tradingsat

(CercleFinance.com) - Nouvelle pluie de records historiques à Wall Street: même si aucun flux acheteur n'est détectable vu l'étroitesse des volumes, un bon coup de robots algorithmiques au cours du dernier quart d'heure et le tour est joué !
En fait, cela fait plus d'un an maintenant que les 'machines' nous resservent obstinément, systématiquement le même scénario du 'coup de pouce de la dernière minute', des dizaines, des centaines de fois... à l'infini et au-delà.

Le vendredi, la hausse est impérative: il faut partir en week-end sur une bonne impression. Depuis début janvier 90% des vendredi sont haussiers, même s'il n'y a aucun motif identifiable dans l'actualité du jour.

Le vendredi, Wall Street doit monter et il n'y a pas besoin de cause objective... puisque la FED déverse 4Mds$ de liquidités par jour.

Le Dow Jones Industrial est donc ressorti du rouge vers 21H50 pour grappiller +0,19% à 15.658,36 points, le S&P500 avance de +0,16% à 1.709 et le Nasdaq, dopé par Linkedin et Facebook (+1,5% à 38$, son cours d'introduction), a pris 0,38% à 3.689,6, un nouveau plus depuis fin septembre 2000.
Le Russel-2000 en revanche échoue sous les 1.060Pts (pas de nouveau record à la clé) et le 'Dow Transport' s'est effrité de -0,23%.

L'optimisme du marché aurait été ravivé ces dernières 48H par l'absence totale d'élément nouveaux dans le communiqué de la FED mercredi soir.

Le principe du 'pas de nouvelle, bonne nouvelle' semble avoir prévalu mais les marchés semblent globalement invulnérables aux mauvaises nouvelles: Tokyo a pris +3,3% ce vendredi malgré une chute de -13,2% des ventes de voitures au Japon au mois de juillet... alors que la BoJ injecte 45Mds$ par mois, c'est un comble.

Wall Street n'a pas réagi à 14H30 malgré la déception relative aux chiffres de l'emploi: 162.000 personnes seulement ont été recrutées (contre 185.000 anticipé) dans le secteur non agricole en juillet d'après le Département du Travail, qui a également révisé à la baisse les chiffres des mois de mai et juin (de -20.0000 dans les 2 cas).

Le taux de chômage est néanmoins revenu de 7,6% à 7,4% de la population active, mais les intervenants semblent également déçu du recul du taux de participation de la population active à 63,4 contre 63,5.

Parallèlement, les dépenses de consommation des ménages américains ont augmenté de 0,5% au mois de juin, un niveau conforme aux attentes du marché, pour des revenus qui ne se sont accrus que de 0,3%.

La véritable 'bonne nouvelle' pour Wall Street, c'est la nette détente des rendements sur les T-Bonds et notamment sur le '10 ans' qui perd 15Pts de base entre un maximum annuel de 2,75% vers midi (heure française) et 2,60% en clôture, ce qui rend la semaine légèrement positive sur les marchés obligataires au lieu de lourdement perdante quelques heures auparavant.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...