Bourse > Actualités > Points de marché > Wall stree : Retour du marché de flux, le réel ne compte plus

Wall stree : Retour du marché de flux, le réel ne compte plus

tradingsat

(CercleFinance.com) - Sans aucun suspens, les indices US se sont docilement alignés sur leurs homologues européens, le Nasdaq a pris +1,4%, le 'S&P' +1%.

A chaque jour sa légende: hier c'était les anticipations d'un nouveau 'quantitative easing' pour juguler les risques de rechute de la croissance, aujourd'hui, ce sont les profits (comme si cette photographie du passé pouvait occulter les incertitudes géopolitiques et macro-économiques). Cette nouvelle clôture se situant très exactement au niveau anticipé quelques heures auparavant démontre que les gains du jour étaient largement prédéterminés par le volume d'argent injecté par la la FED dans le marché. L'actualité du jour ne constitue même pas un vague prétexte haussier (recul de -0,9% des commandes de biens durables) et quand les 'news' et les 'stats' sont uniformément mauvaise omme la veille, les indices grimpent quand même au motif que cela va inciter la FED à réagir.

Après la brutale reprise de contact -purement accidentelle- avec le réel du 11 au 16 mars, la déconnection s'opère de nouveau par rapport à l'actualité du jour avec le retour en force du 'marché de flux'.

Si au lieu de grimper de +0,7%, le Dow Jones avait reculé d'autant ce jeudi, les commentateurs auraient pu invoquer 10 prétextes pour démontrer que les acheteurs de la veille s'étaient complètement fourvoyés (statistiques US calamiteuses, baril à 106$, chaos nucléaire au Japon, menace inflationniste...). Mais les indices US sont revenus au-dessus de leurs niveaux de clôture du 10 mars: on se serait donc inquiété pour rien, l'impact négatif du tsunami et de l'explosion de la centrale de Fukushima aurait donc été surestimé et la croissance américaine n'est pas menacée (selon Kantor Fitzgerald, 1er opérateur en bons du Trésor US).

Pour en revenir à la hausse du jour, de bons résultats ont effectivement fait bondir Red Hat (de +18,2%: ce titre de seconde importance capitalistique se trouve propulsé au statut de symbole de la pleine santé de l'ensemble du secteur des 'technos'), Nvidia +8,2%, Yahoo +4,4%, Electronic Arts +3,6%, Amazon +3,6%, Akamai +3%, Oracle +2,8%, RIM +2,6% (-10,5% à 57,5$ après ses résultats de 1,78$... en ligne avec les prévisions officielles, mais loin des attentes officieuses).

Côté repli, peu d'écarts significatifs: Best Buy a chuté de -5,4%, Cisco de -1,3%.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI