Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Vers une hausse de 7% par an des ventes de produits de luxe

Marché : Vers une hausse de 7% par an des ventes de produits de luxe

Vers une hausse de 7% par an des ventes de produits de luxeVers une hausse de 7% par an des ventes de produits de luxe

(Reuters) - Les ventes mondiales de produits de luxe, stimulées par un marché chinois en expansion, devraient augmenter de 7% par an jusqu'en 2014 sauf en cas de crise économique majeure, selon des prévisions publiées mardi par le cabinet Boston Consulting Group.

Selon le scénario le plus pessimiste, que BCG définit comme une baisse de 1,5% des PIB en Europe de l'Ouest, aux Etats-Unis et au Japon, et une croissance ralentie dans des marchés émergents comme la Chine et le Brésil, les ventes de luxe n'augmenteraient que de 3% par an.

Les deux dernières années ont vu une forte hausse des ventes de luxe, enregistrant ainsi un rebond marqué après la crise financière de 2008-2009.

Le secteur est cependant assombri par une stagnation de la reprise américaine, des signes de ralentissement de la croissance chinoise et une baisse des bourses mondiales, entraînée par la crise de la zone euro.

Le bijoutier haut de gamme Tiffany & Co a abaissé le mois dernier ses prévisions de ventes pour l'année, en raison des mauvaises perspectives économiques.

Le directeur général de Saks Inc's a, lui, prévenu la semaine dernière les investisseurs que l'enseigne de luxe américaine pourrait être touchée par une chute durable des bourses ou du tourisme international.

"S'il y a (moins de millionnaires) et s'il y a un fort ralentissement en Chine ou au Brésil, cela aura certainement des effets sur le secteur", a déclaré Jean-Marc Bellaiche, associé de BCG, chargé du secteur du luxe.

"Le réservoir de croissance existe toujours" a-t-il cependant précisé, faisant allusion à l'expansion de la classe moyenne dans des pays émergents comme la Chine, le Brésil ou la Russie.

Selon les prévisions de BCG, la croissance des ventes de produits de luxe du type des montres ou les robes de créateurs va être dépassée par celle du luxe dit "expérientiel" -tourisme d'aventure, spas, ou hôtels-, où les ventes devraient augmenter de 12% par an jusqu'en 2014.

Le cabinet cite comme exemple la réussite de la franchise Cheval Blanc de LVMH, qui regroupe des hôtels cinq étoiles et devrait comprendre quatre enseignes d'ici la fin de l'année.

Phil Wahba; Julien Dury pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI