Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Vers une accélération de la croissance en chine ?

Marché : Vers une accélération de la croissance en chine ?

tradingsat

(CercleFinance.com) - Après une phase de consolidation, la croissance de la Chine n'est pas sur le point de décélérer, mais elle devrait au contraire s'intensifier. Investissements, exportations et consommation : selon Yi Tang, responsable de la gestion des actions chinoises chez Edmond de Rothschild Asset Management (EDRAM), tous les facteurs sont en place pour un regain d'expansion.

Au cours d'une réunion organisée ce matin à Paris, le gérant des fonds Saint-Honoré Chine et Saint-Honoré ChinAgora rappelle que l'économie chinoise a été la première à sortir de la crise. Au 1er trimestre (T1) 2010, le PIB a ainsi décollé de plus de 10%. Jugeant ce rythme trop élevé, la banque centrale a lors sensiblement durci sa politique monétaire, notamment via le rehaussement du taux de réserves bancaires obligatoires.

Une décélération s'en est suivie, la croissance revenant à 9,6% au T3 avant de remonter à 9,8% au T4. Selon Yi Tang, le ralentissement observé au cours de l'année 2010 ne constituait pas une nouvelle tendance, mais une pause. A ce jour, les trois moteurs de la croissance de l'Empire du Milieu sont tous bien orientés.

Tout d'abord, la progression de l'investissement, contributeur majeur au PIB chinois, avait nettement décéléré après le pic de 2009, qui faisait suite au plan de relance centré sur les infrastructures lancé en 2008. Mais la croissance de l'investissement productif semble repartir de l'avant. En termes cumulés, cet agrégat a augmenté de 23,8% au T4 2010.

C'est moins que les 30% de hausse dépassés en 2009, mais la tendance devrait reprendre grâce à la mise en oeuvre du XIIème plan quinquennal : ce dernier vise à soutenir la consommation intérieure en instaurant des systèmes sociaux, éducatifs et en soulageant les dépenses contraintes immobilières des ménages, ce qui passe notamment par des efforts sur certaines infrastructures et des programmes de logements sociaux.

Les exportations, 2ème moteur de la Chine, sont également reparties de l'avant (+37,8% en janvier 2011), et devraient selon EDRAM progresser de 25% cette année. L'exposition des exportations chinoises au Japon est limitée à 8%, contre 38% pour le reste de l'Asie et 10% pour l'Amérique latine.

En dernier lieu, la consommation intérieure, 3ème pilier du PIB chinois, sera soutenue par la progression des revenus des ménages. Les salaires minimaux, fixés ville par ville, ont ces deux dernières années été augmentés de 12% l'an en moyenne, calcule EDRAM, et même de 15 à 20% dans la région industrielle de Shenzen. De plus, lors de la dernière session du Congrès du Parti communiste chinois, l'Etat s'est fixé pour objectif que le revenu disponible des ménages progresse plus rapidement que le PIB.

Enfin, l'inflation qui s'approche des 5% dans le pays s'explique en grande partie, selon Yi Tang, par la vive progression des produits alimentaires qui représentent le tiers de la pondération de l'indice. Hors les prix tendent maintenant à se détendre sur ce segment, ce qui devrait entraîner un reflux de l'inflation dans le courant de l'année.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...