Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Véritable copier/coller de la séance de lundi

Marché : Véritable copier/coller de la séance de lundi

tradingsat

(CercleFinance.com) - Que dire ? La ressemblance est confondante ! C'est un véritable 'copier/coller' de la séance de lundi: les 3 principaux indices US clôturent sur des scores quasiment identiques à 0,05% près, dans le même ordre et avec la même alternance hausse/baisse: -0,17% pour le Dow Jones, -0,08% pour le 'S&P', +0,13% pour le Nasdaq.

La volatilité a été encore plus faible que lundi faible et le VIX s'est stabilisé vers 16,5 après avoir progressé la veille de près de 8% pour des raisons qui demeurent mystérieuses. Cela fait maintenant une semaine que le 'S&P' stagne à 0,5% de son zénith annuel de fin mars 2012 et des sommets de mai 2008: il faudra vraiment 'du nouveau' pour qu'il franchisse cette résistance majeure.

Wall Street espère -mais sans trop y croire- que Ben Bernanke annoncera quelque chose vendredi... mais certains économistes -dont un qui officie chez le très influent Goldman Sachs- jugent qu'il ne faut pas s'attendre à un 'QE.3' et prendre pour hypothèse un cycle de rachat de MBS (Mortgage Backed Securities), c'est à dire des dérivés de créances immobilières qui encombrent le bilan de nombreuses banques, la FED assumant jusqu'au bout son rôle de 'bad bank' en attendant une lointaine embellie dans le secteur du logement (d'ici 10 ou 15 ans ?).

Wall Street peut justifier l'absence d'initiatives par la publication de 2 statistiques contradictoires : les prix immobiliers progressent aux Etats Unis, non seulement en séquentiel mais également sur les 12 derniers mois (+2,3%)... mais la confiance des consommateurs américains s'effondre de 65,4 vers 60,6 au mois d'août (contre 65 attendu).

C'est la preuve que les cours de bourse ne reflètent ni les anticipations conjoncturelles, ni le ressenti de la population, c'est aussi la preuve que la hausse des marchés ne convainc plus grand monde: le but de Wall Street et de la FED était de générer artificiellement un 'effet richesse', un 'choc de confiance' (un peu comme la queue qui remue le chien), mais cela ne fonctionne plus.

De même que les statistiques de l'emploi et du chômage complètement truquées par les statisticiens aux ordres de la Maison Blanche ne parviennent plus à masquer les dizaines de millions de chômeurs et de 'homeless', ni donner le sentiment que le marché du travail s'améliore.

Le Nasdaq-100 a fini dans le vert (+0,01%, c'est totalement symbolique)grâce à Juniper Networks et Baidu +3,2%, Hess +2%, Altera +1,6%, Avago et Expedia +1,3%, Google +1,2%. Il a été plombé par Joy Global (-2,4%), Dell (-1,8%), AMD (-1,6%) et Sandisk (-1,5%).

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...