Bourse > Actualités > Points de marché > USA : 'vont gagner en visibilité' (EDRAM)

USA : 'vont gagner en visibilité' (EDRAM)

tradingsat

(CercleFinance.com) - Christophe Foliot,responsable de la gestion actions internationales etgérant du fonds EdR US Value & Yield chez Edmond de Rothschild Asset Management, a livré ses perspectives concernant l'économie américaine pour cette année, à l'occasion d'une réunion organisée avec la presse ce jeudi.

'Les Etats-Unis vont gagner en visibilité avec la baisse des risques politiques liés aux débats sur les coupes budgétaires et le plafond de la dette', a-t-il tout d'abord souligné, estimant qu''un semblant d'accord pourrait être conclu avant le 1er mars', date à laquelleles réductions de dépenses automatiques entrent en vigueur. Il a invité son auditoire à surveiller à autre élément, bien plus déterminant, à savoir le discours de la Fed sur un éventuel arrêt du QE, dans un contexte où l'économie se trouve très sensible aux taux d'intérêt.

Confiant dans les perspectives du pays, il a ensuite mis en lumière 'les nombreux facteurs de soutien à la croissance', comme la reprise du marché immobilier, 'tendance qui devrait se poursuivre'.

Des soutiens non-conventionnels existent, à l'image du gaz de schiste, ainsi que des soutiens plus conventionnels, telle que la reprise des investissements des entreprises, sur la seconde partie de l'année.

Ainsi, jusqu'à présent, elles ont fait preuve d'attentisme en raison des incertitudes politiques. Christophe Foliot a indiqué que 'les entreprises américaines possèdent un niveau de cash important, surtout dans le secteur de la santé et des technologies', favorable à la reprise des opérations de fusions/acquisitions.

Evoquant la reprise du marché immobilier, le spécialiste a affiché son intérêt pour les acteurs de l'équipement de la maison, les banques régionales qui recommencent à octroyer des crédits et les groupes de consommation qui devraient bénéficier d'un regain de confiance de la part des ménages qui voient le prix de leur bien augmenter. Il a déconseillé l'investissement dans les promoteurs immobiliers, dont les profits sont déjà intégrés par le marché.

Afin de mesurer la reprise du secteur, il a invité à focaliser son attention sur plusieurs indicateurs, comme la formation des couples, les stocks, le coût d'accessibilité (très intéressant actuellement). Seul point noir: 'les banques rechignent toujours à prêter'.

Par ailleurs, selon Edmond de Rothschild Asset Management, l'évolution favorable des coûts des entreprises, grâce à l'exploitation du gaz de schiste, contribue à la renaissance de l'appareil industriel américain et améliore la compétitivité.

Pour précisions, 100 ans de consommation sont couverts par le gaz présent dans le sous-sol américain. Vallourec, Schlumberger, ou encore Halliburton permettent de jouer au mieux cette thématique, d'après Christophe Foliot.

Il estime que la croissance potentielle générée par l'immobilier et l'appareil industriel devrait être un catalyseur pour l'emploi des classes moyennes à partir de la seconde moitié de 2013. Il a rappelé que certaines entreprises rapatrient désormais leur production.

Le gérant a précisé que le taux de chômage pourrait remonter temporairement à mesure que la croissance repart, 'étant donné que les salariés sortis du marché de l'emploi, désespérés de ne pas trouver de poste, pourraient se lancer à nouveau dans des recherches'.

Concernant les écarts de valorisation entre les marchés actions européen et américain, souvent pointés du doigt, il a réfuté toute 'aberration', au regard des niveaux jugés classiques et historiques.

Il a plaidé pour une sélection 'secteur par secteur' et une étude des business model de chaque société. Selon le spécialiste, l'environnement s'avère propice au style Value, dans lequel la valorisation est importante.

Christophe Foliot a plus particulièrement montré son intérêt pour le secteur automobile (Ford par exemple), qui devrait bénéficier de l'amélioration du pouvoir d'achat des classes moyennes, et pour l'aéronautique (comme Boeing, avec sa forte génération de cash notamment). Enfin, il affiche une opinion positive sur United Technologies, 'qui permet de jouer à la fois la construction et l'aéronautique'.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI