Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Une séance nourrie d'espoirs face à la crise en zone euro

Marché : Une séance nourrie d'espoirs face à la crise en zone euro

Une séance nourrie d'espoirs face à la crise en zone euroUne séance nourrie d'espoirs face à la crise en zone euro

(Tradingsat.com) - Les indices boursiers européens ont clôturé majoritairement dans le vert mardi, à l'exception de Francfort, le marché ayant été porté par des espoirs de mesures fortes du G7 face à l'aggravation de la crise de la dette souveraine et de ses effets collatéraux sur le secteur bancaire. Les investisseurs ont par ailleurs été confortés par une statistique un peu meilleure que prévu aux Etats-Unis (ISM des services en mai), alors que les récents indicateurs d'activité, plutôt décevants, laissent espérer un geste de la part des Banques centrales, à la veille de la réunion de la BCE et de l'intervention de Ben Bernanke, le patron de la Réserve fédérale américaine.

A la Bourse de Paris, le CAC 40 a clôturé en hausse de 1,07% à 2 986,1 points, dopé par le secteur bancaire qui a poursuivi son rebond, à l'image de Société Générale (+4%), Crédit Agricole (+3%) et BNP Paribas (+2,4%). Capgemini et Technip ont progressé de respectivement 3,7% et 3,4% après l'annonce de nouveaux contrats. Seules deux valeurs ont terminé dans le rouge, Vivendi et France Télécom, de respectivement -0,6% et -0,2%.

Sur le SRD, Avanquest Software s'est offert un copieux rebond de 9% à 1,56 euro au lendemain de la signature d'un accord avec le géant américain Intel pour la commercialisation des titres phares de l'éditeur de logiciels sur le centre Intel AppUpSM en France. NicOx (+6%), CGG Veritas (+5,2%) et Nexans (+3,7%) se sont également illustrés. Ubisoft (+4,3%) a été soutenu de son côté par des annonces et des démonstrations plutôt bien accueillies lors du salon du jeu vidéo E3 qui se tient en ce moment à Los Angeles. Mauvaise journée en revanche pour AB Science (-4,5%) dans une actualité fournie, PagesJaunes (-3,9%) et Ipsen (-2,2%).

Côté devises, l'euro qui avait gagné du terrain face au dollar (>1,25) s'est quelque peu détendu, autour de 1,2458$. « Les anticipations de modifications de politiques monétaires en amont de la réunion de la BCE demain, et de l'intervention publique de Ben Bernanke jeudi commencent à se matérialiser dans une remontée de la monnaie unique », a commenté hier un analyste parisien. Le pétrole s'est quant à lui légèrement retranché sur les 84$ à New York.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI