Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Un pessimisme excessif en europe, selon nomura

Marché : Un pessimisme excessif en europe, selon nomura

tradingsat

(CercleFinance.com) - Sans doute l'aversion au risque domine-t-elle toujours en Europe en ce début d'année. La zone euro devrait d'ailleurs connaître une récession chiffrée à 1% en 2012, selon Nomura. Toutefois, un nouvel assouplissement monétaire se profile à court terme, puis une baisse de l'euro de l'ordre de 15% sur l'année. En conséquence, estiment les spécialistes, “nous pensons que les marchés d'actions se montrent exagérément sombres”.

Ce n'est pas peu dire que le sentiment qui entoure les actions du Vieux continent est actuellement pessimiste, commente le stratégiste Ian Scott. De la crise souveraine à la récession qui selon Nomura devrait abaisser le PIB de la zone euro de 1% cette année, les défis à relever ne manquent effectivement pas.

Cependant, 'les valorisations actuelles des actions européennes sont proches de celles constatées fin 2008/début 2009, période durant laquelle les perspectives étaient bien pires qu'elles ne le sont aujourd'hui', indique la note de recherche. La contraction du PIB avait effectivement atteindre 4% en 2009.

Selon Nomura qui utilise notamment l'écart entre la prime de risque présentée par les actions et la volatilité implicite, les prix actuels des actions intégreraient le pire des scénarios. Le stratégiste comprend bien les raisons fondamentales de la baisse des Bourses, mais il estime que 'les choses sont allées trop loin'.

Parmi les facteurs qui devraient limiter le potentiel de baisse des actions européennes, on trouve avant tout l'euro : Nomura table sur une baisse de la parité euro/dollar à 1,20, contre 1,3026 dollar l'euro à cette heure. De 2011 à 2012, la monnaie unique européenne se déprécierait ainsi en moyenne de 15% environ. 'Une telle baisse devrait jouer le rôle d'amortisseur face aux plans d'austérité', pronostique le spécialiste.

Historiquement parlant, un recul de 10% de l'euro tend ensuite à accroître le PIB de 1,7% sur deux ans.

En outre, Nomura s'attend aussi à ce que la BCE réduise de nouveau ses taux directeurs de 25 points de base au 1er trimestre et se lance formellement dans un plan d'assouplissement quantitatif ('QE').

Au final, les actions allemandes devraient tirer le meilleur parti de telles perspectives. Historiquement, la Bourse d'Allemagne a tendance à faire mieux que ses voisines lors des faiblesses de l'euro.

Nomura dresse enfin une longue liste des titres qui devraient profiter le plus des conditions monétaires qu'il anticipe. On trouve, pêle-mêle et entre autres, Arkema, BHP Billiton, Rio Tinto, ThyssenKrupp, Klöckner, Eni, Deutsche Post, Deutsche Telekom, BNP Paribas, HSBC, UBS, AXA, Novartis, Iliad, SAP, STMicroelectronics et GDF Suez. Chacun de ces titres est conseillé à l'achat.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI